Article d'une publication

Limites de la déconstruction. Les traces persistantes du patriarcat dans «The Babysitter» de Robert Coover

Moana Ladouceur
couverture
Article paru dans Les pensées «post-». Féminismes, genre et narration, sous la responsabilité de Lori Saint-Martin, Rosemarie Fournier et Moana Ladouceur (2011)

Postmodernisme: éclatement, multiplicité, renversements. En littérature, ce courant se caractérise précisément par une abondance de caractéristiques parfois contradictoires. Des décennies plus tard, il n’existe toujours pas de consensus quant à sa définition. Sous le drapeau postmodernisme se rassemblent des écritures aux stratégies formelles disparates, dont l’ensemble est anti-monolithique, polylithique, même, car ces fictions distinctes, avec leurs messages à la fois pluriels en eux-mêmes et différents les uns des autres, sont pourtant selon la critique tout aussi représentatives du postmodernisme les unes que les autres. À cause de cette pluralité des pratiques au sein de son corpus, le postmodernisme échappe souvent à l’exégèse; la difficulté interprétative, en définitive, est devenue une de ses propriétés les plus citées et le refus de toute glose, son message le plus frappant.

Document(s) liés:
Ce site fait partie de l'outil Encodage.