Journée d'étude

La rhétorique comme établissement de valeurs: l'expérience performative de "Dogville"

Jeudi 6 Février 2014
RADICAL. 2014. «Action! Imaginaire de la performance et de la performativité dans la théorie, l’art et la société»

RADICAL. 2014. «Action! Imaginaire de la performance et de la performativité dans la théorie, l’art et la société» [détail de l'affiche]

«Le titre de ma communication étant "La rhétorique comme établissement des valeurs: l'expérience performative de Dogville", c'est sans doute avec une certaine curiosité que vous vous apprêtez à m'entendre parler à la fois de rhétorique et d'un film de Lars Von Trier, surtout lors d'une journée d'étude portant sur la performance et la performativité. D'emblée, je tiens à dire que si je vais parler de performativité, c'est au sens où l'ont entendu les philosophes du langage américains tels que John Austin et Searle qui, en fait, se sont intéressés à des énoncés performatifs, soit des phrases qui, alors même qu'elles sont prononcées, ont un impact direct sur le monde. Elles sont des actes à part entière, comme par exemple, quand on baptise quelqu'un ou qu'on répond "oui, je le veux" à une demande de mariage.»

Francis Gauvin est doctorant en sémiologie à l’UQAM.

Auteurs et artistes référencés:
Pour citer ce document:
Gauvin, Francis. 2014. « La rhétorique comme établissement de valeurs: l'expérience performative de "Dogville" ». Dans le cadre de Action! Imaginaire de la performance et de la performativité dans la théorie, l’art et la société. Journée d’étude organisée par RADICAL / Figura, Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire . Montréal, Université du Québec à Montréal, 6 février 2014. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <https://oic.uqam.ca/fr/communications/la-rhetorique-comme-etablissement-de-valeurs-lexperience-performative-de-dogville>. Consulté le 3 février 2023.
Période historique:
Champs disciplinaires:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Classification