Cahiers Figura, numéro 07, 2002

Pratiques de l’espace en littérature

Rachel Bouvet
François Foley
cover

Ce cahier de recherches présente les résultats de ce que nous avons convenu d’appeler des «pratiques de l’espace», c’est-à-dire une application de l’analyse de l’espace littéraire à un corpus de textes variés. Le lecteur trouvera ici un éventail aussi large qu’hétérogène de textes qui vont du XVIIe siècle à nos jours et qui appartiennent à différents genres littéraires. Le but recherché est double : démontrer la richesse qu’apporte une telle problématique – et qui pourra, nous l’espérons, convaincre les sceptiques de l’importance qu’occupe l’espace dans la littérature – et dévoiler une large gamme d’auteurs (Théophile Gautier, Italo Calvino, Madeleine de Scudéry, Cormac McCarthy, Isabelle Eberhardt, Pierre Loti, Salman Rushdie, Véronique Olmi, Léon Tolstoï) ou types de textes (romans, nouvelles, récits de voyage) pouvant être soumis à une telle analyse. Les dix articles qui composent ce recueil ont été regroupés en quatre parties: 1. «Villes et cartes de papier», 2. «Paysages», 3. «Distorsions spatiales: du fantastique au merveilleux», 4. «L’espace intériorisé: enfermement et déterritorialisation».

Articles de la publication

Rachel Bouvet & François Foley

Présentation: Pratiques de l’espace en littérature

Ce cahier de recherches, issu d’un séminaire portant sur les «Théories et pratiques de l’espace en littérature», donné par Rachel Bouvet, tente de contribuer à sa manière au développement de la réflexion sur l’espace en littérature.

François Foley

La ville ancienne et la construction de l’espace romanesque dans «Le Roman de la momie» de Théophile Gauthier

Il s’est déjà écrit beaucoup de choses sur Le Roman de la momie de Théophile Gautier. Si l’on a bien cerné les sources égyptologiques du roman, analysé les différents thèmes abordés, posé une réflexion sur la réécriture de l’histoire, soulevé des pistes sur les procédés descriptifs, et bien d’autres aspects, on a par contre peu parlé de sa pratique de l’espace.

Gilles Demers

«Voyage en Pages…» Étude du thème de l’espace dans «Les Villes invisibles» d’Italo Calvino

Une lecture, fût-elle superficielle, des Villes invisibles d’ltalo Calvino, suffit à confirmer une intuition que suggère déjà le titre, soit que l’espace y est problématisé et ce, d’une façon fort singulière.

Marie-Josée Caron

La cartographie morale au XVIIe siècle: la carte ou l’espace figuratif du texte moral

Au XVIIe siècle, l’imaginaire collectif, autant religieux que laïc, est encore profondément imprégné de la métaphore du vialor héritée des Anciens. La vie est une traversée, dans laquelle les hommes sont «embarqués» tels des voyageurs.

Nancy Costigan

La traversée d’un paysage. Analyse spatiale de «All the Pretty Horses» de Cormac McCarthy

En voulant souligner l’importance de l’espace dans l’oeuvre de Cormac McCarthy, le critique américain Robert Jarrett affirmait: «While McCarthy’s landscapes hold significance, their meanings are indeterminated.»

Rachel Bouvet

Variations autour d’un paysage: le désert chez Isabelle Eberhardt

Cheminer à travers les récits d’Isabelle Eberhardt laisse une impression d’errance, de vagabondage, mais aussi de nombreuses impressions visuelles, un peu comme si une série de tableaux se déroulait devant nos yeux, des tableaux ayant pour thème, invariablement, le désert.

Joanne Falardeau

Le reflet de l’espace comme reflet de soi. Réflexions sur «Suprêmes Visions d’Orient» de Pierre Loti

Sur le paquebot qui doit le reconduire chez lui, le narrateur de Suprêmes Visions d’Orient nous révèle sa perception particulière de l’espace. C’est un ultime regard, lucide, qui sait reconnaître l’illusion qui se glisse entre l’oeil et l’objet de sa contemplation.

Delphine Pédron

Les aberrations de l’espace dans le texte fantastique: étude de «La Morte amoureuse» de Théophile Gauthier

Dans le texte fantastique, on assiste très souvent à une rupture des lois fondamentales qui régissent l’espace, mais ce procédé n’en est qu’un parmi d’autres utilisés dans l’élaboration de l’effet fantastique.

Jean-François Gaudreau

Représentation et traversée de l’espace dans «Haroun and the Sea of Stories» de Salman Rushdie

Nous entendons, dans le texte qui suit, explorer la représentation de l’espace et de sa traversée dans Haroun and the Seo of Stories de Salman Rushdie.

Catherine Grech

L’enfermement comme appréhension de l’espace dans «Bord de mer» de Véronique Olmi

Il semble que chez Véronique Olmi l’enfermement et l’exil soient des notions présentes à la fois dans ses oeuvres dramatiques, ses nouvelles et son premier roman, Bord de mer, que nous analyserons.

Laurence Lamarre

L’espace comme représentation identitaire du passage de l’enfance à la maternité dans «Le bonheur conjugal» de Léon Tolstoï

Le sentiment d’identité découle en grande partie du fait de pouvoir -ou non- habiter un espace bien à soi. Il n’y a pas si longtemps, se marier, pour beaucoup de femmes, signifiait non seulement la fin de l’enfance, mais aussi la séparation d’avec deux pôles identitaires importants: d’abord le nom, puis le territoire.

Document(s) liés:
Type de contenu:
Mots-clés:
Ce site fait partie de l'outil Encodage.