Article d'une publication

Les aberrations de l’espace dans le texte fantastique: étude de «La Morte amoureuse» de Théophile Gauthier

Delphine Pédron
couverture
Article paru dans Pratiques de l’espace en littérature, sous la responsabilité de Rachel Bouvet et François Foley (2002)

Dans le texte fantastique, on assiste très souvent à une rupture des lois fondamentales qui régissent l’espace, mais ce procédé n’en est qu’un parmi d’autres utilisés dans l’élaboration de l’effet fantastique. D’ailleurs, dans les études critiques portant sur ce genre, telles que l’essai «De la féerie à la science-fiction» de Caillois, ou encore l’«Introduction à la littérature fantastique» de Todorov, les aberrations de l’espace apparaissent comme un des thèmes du fantastique parmi tant d’autres. Cependant, dans certains textes, l’attention portée à l’élaboration du cadre spatial semble jouer un rôle très important, notamment dans le processus de lecture: c’est le cas de «La Morte amoureuse» de Théophile Gautier (1836). Nous allons montrer, dans cette étude, comment la progression à travers le récit s’accompagne d’une perte d’orientation chez le lecteur. Nous tenterons de mettre en relief le piège qui se tisse dans le texte à travers l’élaboration de l’espace fantastique, en étudiant dans un premier temps les divisions de l’espace et les déplacements incessants; puis le lien qui s’établit entre l’intériorité des personnages et l’espace environnant; enfin, la construction progressive d’un monde parallèle.

Ce site fait partie de l'outil Encodage.