Article d'une publication

Une utopie problématique: les «Letters from an American Farmer» de St.John de Crèvecoeur

Pierre Monette
couverture
Article paru dans Utopies en Canada (1545-1845), sous la responsabilité de Bernard Andrès et Nancy Desjardins (2001)

Depuis la publication, en 1782, des Letters Fom an American Former de St. John de Crèvecoeur, la plupart des commentateurs se sont accordés pour célébrer le charme bucolique de l’ouvrage. Mais c’est généralement pour critiquer du même souffle le caractère idéaliste des représentations de la nature et de la société états-uniennes que propose le livre. Les Letters présentent en effet une vision idyllique des réalités de leur époque, ce qui tient certainement en grande partie au contexte pré-romantique dans lequel s’inscrit l’ouvrage. Pourtant, dès leur parution, un chroniqueur a affirmé que l’image idéalisée des réalités états-uniennes qu’on retrouve dans les Letters ne saurait s’expliquer par le sentimentalisme exacerbé et les épanchements exaltés de James, le narrateur de l’ouvrage, qui accepte explicitement de se reconnaître sous la figure d’un «farmer of feelings», et ne cache pas, en écrivant ses lettres, qu’il «endeavour to follow the thread of [his] feelings».

Ce site fait partie de l'outil Encodage.