Article d'une publication

Un imaginaire normé? La question du détournement dans l’album de jeunesse

Sophie Van den Broeck
couverture
Article paru dans Paroles, textes et images: formes et pouvoirs de l’imaginaire. Vol. 1, sous la responsabilité de Jean-François Chassay et Bertrand Gervais (2008)

Dans un contexte de discussion sur l’imaginaire, pourquoi, paradoxalement, sommes-nous amenés à parler de norme et de stéréotypes? Et, tout d’abord, pourquoi en parler en partant du support de l’album jeunesse?

La réflexion se situe dans le cadre d’une thèse en projet au sein du Centre Gavroche (centre de recherche en littérature d’enfance et de jeunesse à l’Université Libre de Bruxelles).

Le Centre Gavroche s’intéresse à la littérature de jeunesse non seulement en tant qu’objet littéraire à la charnière du texte et de l’image, mais aussi en tant qu’objet didactique et social; il s’interroge alors également sur la manière dont les œuvres transmettent ou, au contraire, pourfendent les normes sociales. C’est donc dans ce cadre qu’il me semblait intéressant d’axer mon propos autour d’une notion particulièrement problématique et importante, puisqu’il s’agit finalement de la base du développement de l’imaginaire chez les tout petits: celle de la norme dans l’imaginaire collectif enfantin.

Ce site fait partie de l'outil Encodage.