Article d'une publication

Le génome est un champ de ruines

Jean-François Chassay
couverture
Article paru dans Les frontières de l’humain et le posthumain, sous la responsabilité de Jean-François Chassay et Marie-Ève Tremblay-Cléroux (2014)

«Mon titre réfère à un ouvrage du romancier Serge Lamothe analysés dans cet article, Les enfants lumière, mais constitue aussi, bien sûr, un clin d’oeil à la célèbre formule de Walter Benjamin: “l’Histoire est un champ de ruine.” Clin d’oeil un peu ironique, puisque Les enfants lumière ne permet pas de porter un regard vers le passé, mais oblige plutôt le lecteur à se demander vers quoi nous conduisent biotechnologie et posthumanité dans un univers narratif dominé par un éclatement spatio-temporel. Ce qui ne signifie pas qu’il ne sera pas question d’Histoire.»

Document(s) liés:
Ce site fait partie de l'outil Encodage.