Article d'une publication

L’espace de l’errance dans les romans arthuriens (XIIe-XIIIe siècles)

Isabelle Olivier
couverture
Article paru dans Errances, sous la responsabilité de Rachel Bouvet et Myra Latendresse-Drapeau (2005)

Dans les romans arthuriens, c’est par le biais de l’errance que les héros se portent au-devant de la merveille et de l’épreuve, puisqu’ils quittent la cour du roi pour aller en quête d’aventures dans un monde inconnu. On peut se demander comment est donnée à voir leur errance et ce qui caractérise le nouvel espace qui s’ouvre à eux. Il s’agira notamment de découvrir les lieux qui se trouvent sur leur chemin en s’interrogeant sur ce qui fait leur spécificité. Mais si la dispersion et le hasard caractérisent l’errance à première vue, on pourra aussi s’interroger sur le lien qui existe entre ces lieux: leur enchaînement laisse-t-il apparaître une cohérence dans le parcours des personnages? Dans ce cas, quel sens se dégage de l’itinéraire de chacun des héros? C’est en s’appuyant essentiellement sur l’oeuvre de Chrétien de Troyes, premier écrivain de romans arthuriens dans la littérature française, que l’on pourra tenter de répondre à ces questions.

Ce site fait partie de l'outil Encodage.