Colloque, 25 août 2016

Pourquoi y a-t-il du roman, et non pas rien? Imaginaire social et sociocritique des textes

Pierre Popovic
couverture
L’imaginaire au prisme des disciplines culturelles, événement organisé par Jean-François Chassay, Véronique Cnockaert, Isabelle Kirouac-Massicotte et Mathieu Simard

Ouvrant sa communication sur ce qu’il nomme une expérience socio-sémiotique anticipative de la politique actuelle française, Pierre Popovic propose une analyse sociocritique et sémiotique du roman de Bartelt Franz intitulé Le costume (1998), une courte oeuvre hantée par les fantômes du chômage et de la statistique.

Professeur au Département des littératures de langue française de l’Université de Montréal, Pierre Popovic est l’auteur d’essais comme La contradiction du poème (1992), Imaginaire social et folie littéraire. Le second empire de Paulin Gagne (2008) et La mélancolie des Misérables. Essai de sociocritique (2013). Il a dirigé ou codirigé nombre d’ouvrages collectifs dont Présence de Gilles Marcotte (2017), Montréal, Paris, Marseille: La ville dans la littérature et le cinéma contemporain (2014), Une cité entre deux mondes.

Mots-clés:
  • XXe siècle>1980-2000
  • Europe>France
  • critique
  • roman
  • chaos
  • économie
  • littérature
  • politique
  • sémiologie
  • statistiques
  • capitalisme
  • discours
  • imaginaire
  • texte
  • enjeux littéraires contemporains
  • figures contemporaines
  • penser le contemporain
Ce site fait partie de l'outil Encodage.