Journée d'étude, 21 avril 2020

«Brûler et partir en fumée»: la symbolique du feu dans «Visage de feu» de Marius von Mayenburg

Ophélie Langlois
couverture
De Cassandre aux faits alternatifs: les voix du mensonge et de la vérité en littérature, événement organisé par Association étudiante des cycles supérieurs en études littéraires (AECSEL)

«Depuis les années 1980, la production dramaturgique allemande se démarque par une vision apocalyptique de la société. Cette vision pessimiste de l’avenir persiste dans les productions théâtrales des années 1990 en Allemagne.» Ophélie Langlois propose une étude de la pièce Visage de feu, créée en 1997 par le dramaturge allemand Marius von Mayenburg, qui illustre bien cette continuation. «Dans cette œuvre théâtrale, le lecteur s’immisce dans la famille de Kurt, un jeune garçon qui vit sa puberté et son existence en société de manière problématique.» La participante observe, entre autres, comment «les contestations identitaires de Kurt sont accentuées par son univers social anxiogène», tant «sa maison familiale» que «la société environnante qui l’aliènent.»

Veuillez noter qu’un document contenant les extraits étudiés est en annexe, sous la vidéo de la communication.

Type de contenu:
Ce site fait partie de l'outil Encodage.