Colloque

Cartographie des espaces interstices

Vendredi 26 Mai 2017

 

Présentation de la communication

La problématique qui motive mes recherches actuelles concerne l’identité des lieux interstices. Je suis fasciné par ces espaces liminaires et par ce que certains appellent des non-lieux. J’observe les processus et les valeurs qui mènent à l’émergence de ces espaces ainsi que les tensions qu’ils exercent sur l’environnement naturel et urbain.

Concrètement, mon processus de création me pousse à habiter, pour de courtes périodes de temps, ces espaces abandonnés et ces lieux en friches. Ces périples hors du «temps social» me permettent de reconnecter avec une partie de moi-même inaccessible d’aucune autre façon. L’automne dernier, j’ai investi pendant cinq jours le village minier abandonné de Joutel (situé au nord de Val-d’Or) afin d’effectuer un repérage et de la capture d’images. Ce travail de recherche création était la première étape dans la cartographie de ce lieu abandonné. Ce projet verra l’émergence d’une esthétique cherchant à traduire les enjeux culturels et identitaires de ces ruines abandonnées par notre société de consommation.
 
 

Archive audio de la communication

Pour citer ce document:
Lacombe, Jean-François, Isabelle Miron et François Thibeault. 2017. « Cartographie des espaces interstices ». Dans le cadre de Symposium Récit Nomade. Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 26 mai 2017. Document vidéo. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <https://oic.uqam.ca/fr/communications/cartographie-des-espaces-interstices>. Consulté le 29 novembre 2022.
Période historique:
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Courants artistiques:
Problématiques:
Classification