Université du Québec à Montréal

Masques et jeux vidéo. Essai de classification: masques accessoires, identitaires et fusionnels

5 sur 11

Alors que les jeux vidéo gagnent en popularité, le milieu académique s’intéresse de plus en plus à ce nouveau médium et à ses caractéristiques uniques, notamment à son interactivité (Deen 2011) et la combinaison unique qu’il offre entre design visuel et jeu (gameplay1) (Friedman: 293). Je m’intéresse ici à la prévalence des masques dans les jeux vidéo, et propose une classification en fonction de leur rôle. Loin d’être exhaustifs, les exemples donnés se concentrent plutôt sur les masques les plus connus, tirés de jeux de genres divers (action, jeux de rôle, combat, puzzle, etc.). Ceux-ci sont regroupés dans les tableaux placés à la fin des sections du texte.

Selon Le Petit Robert un masque est, entre autres choses, un «objet rigide couvrant le visage humain et représentant lui-même une face (humaine, animale, imaginaire…)», un «objet souple ou rigide dissimulant une partie du visage» ou encore un «appareil protecteur, masque de protection». Définir ce qu’est un masque dans le contexte des jeux vidéo représente toutefois un défi. Qu’en est-il des allusions à un masque dans la conception graphique de certains personnages évoluant dans ces jeux? Ou d’un masque qui fait corps avec un personnage? Certaines conceptions graphiques brouillent les frontières entre le masque dans sa conception traditionnelle et ses apparitions plus subtiles dans les jeux vidéo. Ce texte tentera de montrer les différentes occurrences du masque en fonction de son rôle dans la jouabilité et des informations qu’il véhicule par sa présence, son apparence et sa relation avec le personnage.

Je propose donc de classer les masques selon trois catégories: les masques accessoires, les masques identitaires et les masques fusionnels. Loin d’être absolues, ces catégories forment plutôt un spectre: en effet, certains masques ou personnages peuvent appartenir à plusieurs catégories, en fonction, par exemple, de la jouabilité du jeu ou de leur appartenance à une franchise. Cette classification sert donc plutôt de guide afin d’explorer les diverses occurrences des masques dans les jeux vidéo.

 

Les masques accessoires

Les masques accessoires ont une fonction utilitaire. Cette catégorie peut être subdivisée: les masques comme attributs et à valeur cosmétique, ou ceux qui sont utilisés comme objets. Les premiers sont interchangeables et fonctionnent à la manière d’autres accessoires, comme des épées ou des armures. Ils ont généralement deux utilités: conférer des attributs spéciaux et caractériser le personnage. Parfois, le joueur peut faire l’acquisition de masques, dont certains transforment complètement le personnage, et les utiliser pour résoudre des énigmes. C’est le cas du jeu The Legend of Zelda: Majora’s Mask2 et du personnage de Deku Mask. Les masques attributs se retrouvent principalement dans les jeux de rôles (rpg3) qui permettent au joueur de modifier son équipement. Ils peuvent être achetés, trouvés ou créés par le joueur de diverses manières. Par exemple, les masques du monstre Pinwheel de Dark Souls peuvent aussi être portés par le joueur lorsqu’il est vaincu. Lorsqu’ils ne servent pas à résoudre des énigmes, les masques fonctionnent généralement comme les autres pièces d’équipement et renforcent de diverses manières le personnage qu’incarne le joueur en donnant des bonus utiles à la jouabilité. Ce type de masques est commun dans les jeux de type multijoueur (mmorpg4). Lorsqu’ils ne donnent aucun attribut au personnage, les masques sont dits cosmétiques. Ce type de masque est surtout utilisé dans les jeux multijoueur, comme les mmorpg (Ragnarök Online), lesquels permettent au joueur de cacher un masque attribut par un masque cosmétique, ou les jeux de tir à la première personne (Team Fortress 2, Payday 2, Overwatch, Fortnite).

Lorsque les masques sont utilisés comme objets, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas utilisés pour caractériser un personnage, ils ont alors une fonction narrative ou marquent la progression du joueur dans l’histoire. Le Couple Mask dans Majora’s Mask, par exemple, est utilisé à la toute fin du jeu afin d’obtenir un Piece of Heart, un objet qui augmente les points de vie du joueur. Dans Rayman 2, la collection des masques de Polokus marque les différents niveaux du jeu et permet d’accéder au dernier niveau. Les masques représentent alors les objets d’une quête. Ils peuvent aussi servir d’objets à collectionner qui, une fois accumulés, valent au joueur des bonus. Le Ancient Mask dans Hollow Knight est ainsi formé de fragments collectés par le joueur pendant sa partie pour augmenter ses points de vie. Dans un tout autre genre de jeu, comme Animal Crossing, les masques caractérisent tantôt le personnage, tantôt l’environnement, puisqu’ils peuvent aussi servir à décorer la maison du joueur.

Les masques identitaires

Dans certains cas, les masques sont intégrés à la conception visuelle d’un personnage et permet d’établir son identité de manière emblématique. Ils se divisent alors en deux sous-catégories: les permanents et les provisoires. Contrairement aux masques provisoires, les masques permanents concernent les personnages qui ne sont jamais vus sans leur masque. Toutefois, comme nous l’avons mentionné, ces catégories ne sont pas absolues. Il n’existe en effet que très peu de personnages dont le masque n’est jamais retiré (G-Mantle est la rare exception). La plupart le retirent à un certain moment, le plus souvent pour les besoins de la narration, ou sont vus sans masque par le biais d’images ou de cinématiques particulières montrées au cours du jeu (c’est le cas de Tali’Zorah dans Mass Effect).

Parfois, certains personnages bénéficient de conceptions graphiques alternatives que le joueur peut obtenir après avoir complété une quête particulière ou avoir terminé le jeu. Ces conceptions graphiques sont alors vues comme des bonus, mais ne sont pas considérées comme l’image officielle du personnage. Un personnage classé dans la catégorie des masques permanents est donc celui dont le masque est porté plus souvent qu’il n’est retiré, devenant la plupart du temps une caractéristique iconique et emblématique qui permet de l’identifier. Les masques provisoires, quant à eux, misent sur le dévoilement du visage du personnage plus tôt dans le jeu (généralement au début ou vers le milieu). Après la révélation, le personnage délaisse son masque.

Les masques permanents ont parfois une fonction narrative, mais ils ne conduisent pas vers un dévoilement. Dans le cas où un personnage possède une deuxième identité grâce à son masque, les deux identités sont fortement distinctes l’une de l’autre. Cela se traduit notamment dans la jouabilité et la conception graphique. Par exemple, Sheik est l’alter-ego de la princesse Zelda dans la série The Legend of Zelda, mais cette transformation ne se produit jamais à l’écran. Une ellipse temporelle sépare les deux identités, Zelda n’apparaissant qu’au début et à la fin du jeu pusiqu’elle est emprisonnée le reste du temps. Sheik et Zelda sont d’ailleurs deux personnages à part entière dans le jeu de combat Super Smash Ultimate. Joker, de la série Persona, offre un cas similaire, soit celui d’un personnage possédant deux identités, le jeu alternant entre des séquences de type « simulation sociale » (social simulation game, un sous-genre des simulations de vie) et d’autres du type «jeu de rôle» avec combats. Dans le premier type de séquence, celui de la simulation sociale, le joueur prend le contrôle du protagoniste sous sa forme humaine, alors que les séquences de type rpg (jeux de rôle) occupent le personnage masqué, soit Joker. Soldier 76, dans Overwatch, est le seul personnage dans cette liste provenant d’un jeu de tir à la première personne. Toutefois, le jeu comporte aussi un aspect narratif développé à l’aide de courts métrages d’animation et de comics où certains choix graphiques sont révélés par l’histoire personnelle des personnages, dont le masque de Soldier 76. (PlayOverwatch 2016) Quelques-uns de ses «skins5» le montrent sans masque, mais sa conception graphique originale reste la plus connue.

Au contraire, Corvo et Emily, de la série Dishonored, montrent fréquemment leurs visages non masqués lors des cinématiques, tout comme Lucina, dans Fire Emblem: Awakening, qui retire le sien une fois son identité révélée. On remarque d’ailleurs une fréquence élevée de ce type de personnage dans la franchise Fire Emblem. Le dernier jeu Three Houses en compte au moins deux, dont un possédant trois identités différentes (Jeritza, Emile et Death Knight).

Le cas de Samus est plus complexe. Dans le premier jeu Metroid, sorti en 1986, son identité n’est révélée que si le joueur réussit à terminer le jeu en moins de cinq heures («Samus Aran»). Toutefois, dans Metroid: Zero Mission et Metroid: Other M, le joueur prend le contrôle de Zero Suit Samus (l’appellation de Samus lorsqu’elle ne porte pas son armure) dans certaines séquences de jeu. Samus et Zero Suit Samus sont aussi considérées comme deux personnages à part entière dans la franchise Super Smash Bros, si bien qu’elle est désormais connue sous ses deux formes par la plupart des joueurs.

Les masques fusionnels

La dernière catégorie regroupe les masques fusionnels. Similaires aux masques identitaires en ce que leur conception graphique est une caractéristique essentielle du personnage, les masques fusionnels ont la particularité de faire corps avec le personnage lui-même. Contrairement aux masques identitaires, qui rendent possible la distinction entre le personnage et le masque qu’il porte, ces deux éléments sont perçus, dans le masque fusionnel, comme une seule et même entité, masque et corps ne faisant qu’un. Ce type de personnage peut être inspiré d’un objet ou d’un animal, ou encore prendre la forme d’une mascotte possédant des propriétés anthropomorphiques. Dans certains cas, en raison de son graphisme simpliste, le masque devient leur facteur d’identification principal, comme c’est le cas des Koroks de la franchise The Legend of Zelda ou des Shy Guy de la franchise Mario. Certains ont même un masque comme seul attribut (Phanto). D’autres jouent sur la signification du masque pour rappeler des aspects de la jouabilité du jeu ou, lorsque les masques sont fréquents dans la conception des personnages, pour réitérer un thème narratif (Persona 5, Hollow Knight). La conception graphique de Sly Cooper, par exemple, exagère les traits des ratons-laveurs pour suggérer un masque de voleur et représenter la thématique du jeu. La franchise Pokémon exploite de nombreux masques fusionnels. Certains Pokémons arborent des éléments naturels pour se constituer un masque. C’est le cas de Cubone et de Phantump. D’autres s’inspirent d’éléments de fabrication humaine, comme Escavalier, ou suggèrent une caractéristique par le biais de ce qui ressemble à un masque; c’est le cas de Thievul, une sorte de renard affublé d’un «loup6» et de bottes qui font corps avec lui, qui reprend l’iconographie traditionnelle du voleur en bande dessinée ou dans les dessins animés7. Dans plusieurs cas, le masque est la caractéristique principale du personnage, si bien que son nom, sa description donnée par le jeu et son style de combat y sont attachés.

À la différence du masque identitaire, qui repose en bonne partie sur la dissimulation, les attributs associés au masque fusionnel caractérisent le personnage de manière intrinsèque. Une séparation entre masque et personnage est alors impensable. Cela est renforcé par le fait que ces personnages sont des créatures plutôt que des humains: dans plusieurs cas, le masque est leur visage. C’est grâce à lui qu’ils peuvent s’exprimer (c’est le cas de Milady, Phanto, Shy Guy et des Koroks) ou maintenir une corporalité (par exemple Phantump, The Knight et Meta Knight). Le masque n’est plus un objet servant à représenter, dissimuler ou protéger, mais une matière organique qui forme le personnage.

Conclusion

Cette classification est loin d’être parfaite. La catégorie identitaire montre une diversité d’occurrences du masque, tant sur le plan de la conception visuelle des personnages qu’en fonction de la narration, si bien qu’une classification rigide est impossible: même les personnages classés dans la catégorie des masques permanents finissent par être vus sans leur masque. Cela est dû, entre autres, à la curiosité suscitée par le masque, les joueurs cherchant à démasquer des visages, soit en complétant le jeu ou des quêtes, soit en profitant de bogues, ou en accédant aux modèles 3D des personnages afin de retirer leur masque lorsque cela est possible.

Comme certains exemples l’ont montré, la plupart des masques sont le signe identitaire de leur personnage, allant parfois jusqu’à le supplanter au regard des joueurs qui les reconnaissent. C’est notamment le cas de Skull Kid avec le Majora’s Mask, l’un des masques les plus connus des jeux vidéo. En revanche, Skull Kid est presque absent des jeux de la franchise, contrairement à la multitude de références au Majora’s Mask à travers l’ensemble des jeux de Nintendo et même ailleurs. Midna est un cas similaire, son couvre-chef étant de loin l’élément visuel le plus frappant de son personnage, qui lui donne une silhouette unique.

On remarque aussi certaines tendances dans les catégories en fonction du genre auquel appartient le jeu. Ainsi, les masques acessoires se retrouvent surtout dans les jeux de type «jeu de rôle» où il est possible de personnaliser son avatar. Les masques identitaires, surtout permanents, sont fréquents dans les jeux ayant une forte composante narrative, soit notamment Persona 5, ou encore la franchise Fire Emblem dans laquelle des personnages masqués apparaissent fréquemment. On reconnait alors des catégories d’actants: le protagoniste masqué (Master Chief, Samus, 2B, The Knight), l’adjuvant masqué (Lucina, Conrad) et le vilain masqué (Zero, Flame Emperor, Death Knight, Skull Kid avec le Majora’s Mask). Ceux-ci occupent souvent le même rôle dans les histoires et confinent quasiment à l’archétype. De ce fait, que ce soit comme accessoire ou comme élément graphique, les masques sont prévalents dans les jeux vidéo et ont un lien avec plusieurs caractéristiques du médium, notamment l’interactivité, la narration et la conception visuelle.

 

Médiagraphie

Culture Games. s.d. «Lexique». Récupéré le 9 novembre 2020. https://www.culture-games.com/lexique

Deen, Philip D. 2011. «Interactivity, Inhabitation and Pragmatist Aesthetics.» Game Studies. Vol. 11, no 2. En ligne. http://gamestudies.org/1102/articles/deen

Friedman, Asaf. 2015. «The Role of Visual Design in Game Design.» Games and Culture. Vol. 10, no 3, p.291-305. https://journals.sagepub.com/doi/10.1177/1555412014559977

PlayOverwatch. 2016. «Overwatch Animated Short | “Hero”.» Blizzard. 22 mai 2016. Vidéo d’animation, 6:42. https://youtu.be/cPRRupAM4DI

Zelda Wiki. «Couple’s Mask». 10 novembre, 2020. https://zelda.fandom.com/wiki/Couple%27s_Mask

Wikipédia. s.d. «Jeu vidéo de rôle». 21 septembre, 2020. https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeu_vid%C3%A9o_de_r%C3%B4le

Wikitroid. s.d. «Samus Aran». Récupéré le 9 novembre 2020. https://metroid.fandom.com/wiki/Samus_Aran

 

Liste de figures (le chiffre à droite correspond au tableau)                                                                                                 

1 Keaton Mask, The Legend of Zelda : Ocarina of Time (1998)/The Legend of Zelda : Majora's Mask (2000) 1

« Keaton Mask. » zelda.fandom.com. Zeldapedia, s.d. Image. 9 novembre 2020.

2 Couple's Mask, Majora's Mask (2000) 1

« Couple’s Mask. » zelda.fandom.com. Zeldapedia, s.d. Image. 9 novembre 2020.

3 Deku Mask, Majora's Mask (2000) 1

« Deku Mask. » zelda.fandom.com. Zeldapedia, s.d. Image. 9 novembre 2020.

4 Le premier des quatres masques de Polokus, Rayman 2 (1999) 1

« The first of four Masks of Polokus. » mobygames.com. MobyGames, 1 février 2016. Capture d’écran. 9 novembre 2020.

5 Majora's Mask, The Legend of Zelda : Breath of the Wild (2017) 1

« Majora’s Mask. » zelda.fandom.com. Zeldapedia, s.d. Image. 9 novembre 2020.

6 Les quatre masques de Polokus, Rayman 2 (1999) 1

« Four Masks of Polokus. » raymanpc.com. RayWiki : The Rayman Encyclopedia, 1 février 2009. Image. 9 novembre 2020.

7 Face Plante, Team Fortress 2 (2007) 1

« Face Plante. » wiki.teamfrotress.com. Team Fortress 2 Official Wiki. 22 décembre 2014. Image. 9 novembre 2020.

8 Accessoires tirés de la franchise The Legend of Zelda dans Animal Crossing: New Leaf (2012) 1

Heather, Reece. « All the Zelda Items in Animal Crossing: New Leaf. » zeldauniverse.net. Zelda Universe, 1 août 2013. Capture d’écran. 9 novembre 2020.

9 Masque par défaut du personnage Dallas, Payday 2 (2013) 1

« Clown Dallas. » payday.fandom.com. Payday : The Wiki, s.d. Image. 9 novembre 2020.

10 Ancient Mask, Hollow Knight (2017) 1

« Mask Shard. » hollowknight.fandom.com. Hollow Knight Wiki, s.d. Image. 25 mai 2021.
11 Opera Mask, Ragnarök Online (2002) 2

« Opera Mask. » ragnarok.fandom.com. Ragnarök Wiki, s.d. Image. 9 novembre 2020.

12 Morokei Mask, Skyrim (2011) 1

Uriyeah55. « Morokei’s Mask. » reddit.com/r/skyrim. Reddit, 29 septembre 2016. Capture d’écran. 9 novembre 2020.

13 Arachne, Fortnite (2017) 1

« Arachne, Legendary Outfit. » fnbr.co. fnbr.co, s.d. Image. 9 novembre 2020.

14 2B, NieR: Automata (2017) 2

« YoRHa No. 2 Type B. » nier.fandom.com. NieR Wiki, s.d. Image. 9 novembre 2020.
15 Corvo Attano, Dishonored (2012) 2

« Concept art of Corvo. » dishonored.fandom.com. Dishonored Wiki, s.d. Image conceptuelle. 9 novembre 2020.
16 G-Mantle de la franchise SNK (première apparition dans Blue Mantle (1990)) 2

« G-Mantle’s sprite. » snk.fandom.com. SNK Wiki, s.d. Image. 9 novembre 2020.

17 Emily Kaldwin, Dishonored 2 (2016) 2

« Portrait of Emily Kaldwin. » dishonored.fandom.com. Dishonored Wiki, s.d. Image. 9

18 Tali'Zorah, Mass Effect (2007) 2

« Tali’Zorah nar Rayya. » masseffect.fandom.com. Mass Effect Wiki, s.d. Capture d’écran. 9 novembre 2020.

19 Flame Emperor, Fire Emblem: Three Houses (2019) 2

« Flame Emperor. » fireemblem.fandom.com. Fire Emblem Wiki, s.d. Image. 9 novembre 2020.

20 Master Chief de la franchise Halo (2000) 2

« Close front view of John-117. » halo.fandom.com. Halo Alpha, s.d. Render cinématique. 9 novembre 2020.

21 Lucina, Fire Emblem: Awakening (2012) 2

« Lucina. » fireemblem.fandom.com. Fire Emblem Wiki, s.d. Image. 9 novembre 2020.

22 Sheik, Ocarina of Time (1998) 2

« Sheik. » zelda.fandom.com. Zeldapedia, s.d. Image. 9 novembre 2020.

23 Conrad, Fire Emblem Echoes: Shadows of Valentia (2017) 2

« Conrad. » fireemblem.fandom.com. Fire Emblem Wiki, s.d. Image. 9 novembre 2020.

24 Zero, Nine Hours, Nine Persons, Nine Dours (999) (2009) 2

« Zero. » zeroescape.fandom.com. Zero Escape Wiki, s.d. Image. 9 novembre 2020.

25 Jeritza, Fire Emblem: Three Houses (2019) 2

« Jeritza. » fireemblem.fandom.com. Fire Emblem Wiki, s.d. Image. 25 mai 2021.
26 Gerome, Fire Emblem: Awakening (2012) 2

« Gerome. » fireemblem.fandom.com. Fire Emblem Wiki, s.d. Image. 9 novembre 2020.

27 Emile, Fire Emblem: Three Houses (2019) 2

« Jeritza. » fireemblem.fandom.com. Fire Emblem Wiki, s.d. Image. 25 mai 2021.
28 Joker, Persona 5 (2016) 2

« Joker. » megamitensei.fandom.com. Megami Tensei Wiki, s.d. Image. 9 novembre 2020.

29 Death Knight, Fire Emblem: Three Houses (2019) 2

« Death Knight. » fireemblem.fandom.com. Fire Emblem Wiki, s.d. Image. 25 mai 2021.
30 Midna, The Legend of Zelda: Twilight Princess (2006) 2

« Midna. » zelda.fandom.com. Zeldapedia, s.d. Image. 9 novembre 2020.

31 Vega de la franchise Street Fighters (première apparition dans Street Fighter II (1991)) 2

« Vega. » streetfighter.com. Capcom, s.d. Capture d’écran. 9 novembre 2020. 

32 Soldier 76, Overwatch (2016) 2

« Soldier 76. » overwatch.gamepedia.com. Overwatch Wiki, 20 juin 2016. Image. 9 novembre 2020.

33 Samus de la franchise Metroid (1986) 2

« Samus Aran. » metroid.fandom.com. Wikitroid, s.d. Image. 9 novembre 2020.

34 Skull Kid avec le Majora's Mask, Majora's Mask (2000) 2

« Skull Kid. » zelda.gamepedia.com. Zelda Wiki, 2 janvier 2015. Image. 9 novembre 2020.

35 Zero Suit Samus de la franchise Metroid. 2

« Zero Suit Samus. » metroid.fandom.com. Wikitroid, s.d. Image. 9 novembre 2020.

36 Morgana, Persona 5 (2016) 3

« Morgana. » megamitensei.fandom.com. Megami Tensei Wiki, s.d. Image. 9 novembre 2020.

37 Cubone de la franchise Pokémon (première apparition dans Pokémon Red and Blue (1996)) 3

« Cubone. » pokemon.com. The Pokémon Company, s.d. Image. 9 novembre 2020.

38 Milady, Persona 5 (2016) 3

« Milady. » megamitensei.fandom.com. Megami Tensei Wiki, s.d. Image. 9 novembre 2020.

39 Escavalier, Pokémon Black and White (2010)) 3

« Escavalier. » pokemon.com. The Pokémon Company, s.d. Image. 9 novembre 2020.

40 Pinwheel, Dark Souls (2011) 3

« Pinwheel. » darksouls.wiki.fextralife.com. Darks Souls Remastered Wiki, s.d. Image. 9 novembre 2020.

41 Phantump, Pokémon X/Y (2013) 3

« Phantump. » pokemon.com. The Pokémon Company, s.d. Image. 9 novembre 2020.

42 Phanto de la franchise Super Mario Bros. (première apparition dans Super Mario Bros. 2 (1988)) 3

Concelmo, Chad. « Phanto. » destructoid.com. Enthusiast Gaming, 28 octobre 2009. Capture d’écran. 9 novembre 2020.

43 Thievul, Pokémon Sword and Shield (2019) 3

« Thievul. » pokemon.com. The Pokémon Company, s.d. Image. 9 novembre 2020.

44 Shy Guy, première apparition dans Super Marios Bros. 2 (1988) 3

« Shy Guy. » mariowiki.com. Super Mario Wiki, 1 janvier 2020. Image. 9 novembre 2020.

45 Koroks de la franchise The Legend of Zelda (première apparition dans Wind Waker (2002)) 3

« Koroks. » zelda.fandom.com. Zeldapedia, s.d. Image. 9 novembre 2020.

46 Sly Cooper, Sly Cooper (2002) 3

« Sly Cooper. » slycooper.fandom.com. Sly Cooper Wiki, s.d. Image. 9 novembre 2020.

47 The Knight, Hollow Knight (2017) 3

« The Knight. » hollowknight.fandom.com. Hollow Knight Wiki, s.d. Image. 25 mai 2021.
48 Inkling Girl, Splatoon (2015) 3

« Inkling Girl. » splatoon.fandom.com. Splatoon Wiki, s.d. Image. 9 novembre 2020.

49 Meta Knight de la franchise Kirby (première apparition dans Kirby’s Adventure (1993)) 3

« Meta Knight (SSBU). » ssbwiki.com. SmashWiki, s.d. Image. 13 mai 2021.

 

Pour citer ce document:
Desrosiers, Marie-Michèle. 2021. « Masques et jeux vidéo. Essai de classification: masques accessoires, identitaires et fusionnels ». Dans L'imaginaire intermédial du masque. Carnet de recherche. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. 12/2021. <https://oic.uqam.ca/fr/carnets/limaginaire-intermedial-du-masque/masques-et-jeux-video-essai-de-classification-masques>. Consulté le 9 février 2023.
Aires de recherche:
Période historique:
Champs disciplinaires:
Courants artistiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification

Ajouter un commentaire