Colloque, 20 mai 2015

Homobiographie et décentrement du sujet poétique chez Liliane Giraudon

Anne-Renée Caillé
couverture
Politique de l’autobiographie: engagements et subjectivités, événement organisé par Jean-François Hamel, Barbara Havercroft et Julien Lefort-Favreau

Liliane Giraudon est née en 1946, elle est d’origine française et vit à Marseille. Active dans le champ de la poésie française depuis 35 ans, c’est une auteure prolifique: elle a publié plus de 30 livres de poésie, quelques romans en plus d’avoir participé à de nombreux ouvrages collectifs, collaboré régulièrement à des revues et avoir cofondé les revues Banana split et If. Elle écrit et met en scènes des pièces de théâtre, prend part à des projets de traduction de poésie de langue étrangère et elle expose aussi ces travaux en tant que plasticienne. 

Fidèle à une pratique poétique peu conventionnelle, Giraudon propose des livres de poésie qui se situent à la croisée de plusieurs formes. Il n’est pas rare de voir au sein du même texte une prose poétique parfois plus narrative, d’autres fois plus fragmentée, du vers libre, des indications de type didascalique. Cette hybridité générique et formelle se lit dans l’esthétique générale de Giraudon. Elle évite de s’en tenir à une progression de la pensée linéaire, à des unités baromètres claires ou a des voies dont l’identité est fixe. Le lecteur est appelé à reconnaître les motifs thématiques des images récurrentes d’un livre à l’autre. Ainsi considérée l’oeuvre est une mosaïque qui se construit progressivement. C’est entre autres pour cette raison que la méthode de lecture privilégiée aujourd’hui n’est pas de proposer une démonstration avec une analyse détaillée par le biais d’une micro-lecture d’une des oeuvres de Giraudon mais de concerter plutôt des éléments renvoyant à l’autobiographie dans divers textes génériquement définis par l’auteure comme étant des «homobiographies». 

Anne-Renée Caillé est doctorante en littératures de langue française, en cotutelle Université de Montréal et Mcgill. Son mémoire porte sur la théorie du langage et esthétique totalisante dans l’œuvre poétique de Christophe Tarkos.

Type de contenu:
Ce site fait partie de l'outil Encodage.