Colloque, 17 mai 2023

«Having no home other than the chronoclastic ether». Temporalité instable et nostalgie réparatrice dans la fiction de Jasper Fforde

Stanislas Derrien
couverture
Temporalités alternatives. Uchronies, mondes parallèles, rétrofuturisme, événement organisé par Elaine Després, Jean-François Chassay, Gina Cortopassi, Antonio Dominguez Leiva, Hélène Machinal et Louis-Paul Willis

Le premier roman de Jasper Fforde, The Eyre Affair (2001), s’ouvre sur ces mots: «My father had a face that could stop a clock.» La mise en application littérale de cette expression idiomatique dans les  mondes parallèles bâtis par l’écrivain britannique contemporain suggère l’existence d’une relation étroite entre l’humour métatextuel ffordien et la notion de temporalité alternative. Toutefois, l’exploitation des  possibilités offertes par l’hybridité générique qui caractérise ses romans sert également, au-delà du ludique, un discours sur l’intime.  Il s’agira de développer une réflexion sur la dimension à la fois ludique et politique du jeu sur l’existence  fluctuante et fragile de personnages ou communautés

Stanislas Derrien est doctorant en Études anglophones à l’Université de Bretagne Occidentale et à l’Université d’Orléans, sous la direction de Thierry Robin et Isabelle Le Corff. Sa thèse, intitulée à ce jour «‘Lost in a Good Book’: Forme et idéologie dans la fiction de Jasper Fforde (2001-2020)», interroge notamment les notions de canon et de patrimoine. Il est l’auteur de deux articles publiés en 2022: «‘While humanlike, they are not actually humanful’: hybridité et normativité dans The Constant Rabbit» pour la revue Motifs du laboratoire HCTI, et «Interventionnisme ludique et réparation récréative: du recours à l’histoire contrefactuelle dans la fiction de Jasper Fforde» pour le numéro «Peut-on sauver le passé?» de la revue Cultural Express.

Type de contenu:
Ce site fait partie de l'outil Encodage.