Table ronde

Un «maudit contrat»: le mariage dans les «Lettres d’Adélaïde de Dammartin» (1766) de Marie-Jeanne Riccoboni

Vendredi 26 Novembre 2021

 

Présentation de la conférence

Florence Brassard problématise les ambiguïtés qui entourent l'institution du mariage, à la fois juridique, économique et personnelle, dans la France du 18e siècle, en particulier dans la littérature écrite par les femmes. Elle s'arrête sur les Lettres d’Adélaïde de Dammartin (1766) de Marie-Jeanne Riccoboni. Elle explique d'abord comment fonctionnaient le contrat de mariage et le droit des femmes, en particulier celui des veuves, dans la France d'ancien régime. À une époque où le mariage d'amour est de plus en plus populaire, mais où le divorce est impossible, les écrivaines de romans épistolaires se questionnent sur l'espace de liberté juridique dont jouissent les veuves et sur le piège que pouvait représenter pour elles le remariage. Florence Brassard utilise les théories de Spinoza sur le fatalisme et le libre arbitre pour mieux comprendre les choix de ces femmes. 

 

Archive audio de la conférence

Pour citer ce document:
Brassard, Florence. 2021. « Un «maudit contrat»: le mariage dans les «Lettres d’Adélaïde de Dammartin» (1766) de Marie-Jeanne Riccoboni ». Dans le cadre de Maudites alliances. Table ronde organisée par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 26 novembre 2021. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <https://oic.uqam.ca/fr/communications/un-maudit-contrat-le-mariage-dans-les-lettres-dadelaide-de-dammartin-1766-de-marie>. Consulté le 7 décembre 2022.
Aires de recherche:
Période historique:
Contexte géographique:
Courants artistiques:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification