Journée d'étude

«Tapi dans mon bunker, je graverai sur le sol qu’il est inutile de courir»: écrire l’obsession et ses fins-du-monde

Mardi 26 Avril 2016

Cet entretien, entre Catherine d’Anjou et Pierre-Luc Landry, prend comme point de départ le roman Le Plan, écrit par Catherine d’Anjou. Suivant la formule de l’entrevue, cette discussion aborde les problématiques du topoï de la fin du monde et de la destruction tel que mis en place dans le roman ainsi que la représentation de la folie et de l’obsession. 

Auteurs et artistes référencés:
Pour citer ce document:
d'Anjou, Catherine et Pierre Luc Landry. 2016. « “Tapi dans mon bunker, je graverai sur le sol qu’il est inutile de courir”: écrire l’obsession et ses fins-du-monde ». Dans le cadre de Artisans du désastre: figures et formes de la destruction dans le roman français et québécois contemporains. Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 26 avril 2016. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <https://oic.uqam.ca/fr/communications/tapi-dans-mon-bunker-je-graverai-sur-le-sol-quil-est-inutile-de-courir-ecrire>. Consulté le 9 février 2023.
Aires de recherche:
Période historique:
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification