Colloque

Intercéder à la Cour de France. Une étude de cas: la correspondance d’une maîtresse de ministre en 1743-1744

Vendredi 10 Juin 2022

 

Présentation de la communication

Au sein des Archives d’Argenson, conservées par le fonds ancien du Service commun de la documentation de l’université de Poitiers, se trouve un remarquable ensemble de correspondances féminines (plus de 1000 lettres) adressées au comte d’Argenson, l’un des officiers les plus puissants du pouvoir monarchique, notamment pendant l’époque où il officie comme secrétaire d’État de la Guerre sous le règne de Louis XV de 1743 à 1757. Répertorié et étudié, ce gisement présente l’originalité d'inscrire la lettre dans le cadre très particulier de l’agentivité nobiliaire féminine à une époque où la «fortune» dépend du bon vouloir royal et donc ministériel.
 
Le dépouillement détaillé de ce portefeuille (notamment formel, linguistique et grammatical) montre l’exercice de l’écriture épistolaire en milieu noble dans toute sa complexité de genre. Les femmes y ont, semble-t-il, une fonction cardinale: celle d’intercéder en faveur des hommes qui leur sont proches. Cependant ce concept d’intercession reste à problématiser et à exemplifier par des études de cas. Ici, celui de la duchesse de Chaulnes (1718-1782) qui est l’une des maîtresses du puissant comte d’Argenson (1696-1764) en même temps que «dame à accompagner la reine» Marie Leszczynska. Dans les quelque 70 lettres que le comte a conservées de cette femme et qui nous sont parvenues en autographe sans leurs éventuelles réponses, nous nous attachons à observer comment la rhétorique amoureuse a souvent une fonction performative: la lettre familière vise à incliner le Comte dans le sens d’une décision favorable aux intérêts d’un protégé de la duchesse. Une «transaction» complexe est donc à l’œuvre dans cette correspondance dont il s’agit de définir les contours sans pouvoir toujours en estimer l'efficacité.

 

Archive vidéo de la communication

Pour citer ce document:
Pellegrin, Nicole. 2022. « Intercéder à la Cour de France. Une étude de cas: la correspondance d’une maîtresse de ministre en 1743-1744 ». Dans le cadre de Femmes en correspondances (XVIIe-XVIIIe siècle). Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. Montréal, Université de Montréal, 10 juin 2022. Document vidéo. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <https://oic.uqam.ca/fr/communications/interceder-a-la-cour-de-france-une-etude-de-cas-la-correspondance-dune-maitresse-de>. Consulté le 29 janvier 2023.
Aires de recherche:
Période historique:
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification