Colloque

Au carrefour des genres: la correspondance de la duchesse d’Elbeuf, 1788-1794

Jeudi 9 Juin 2022

 

Présentation de la communication

À partir de 1738, Innocente-Catherine de Rougé (1707-1794), duchesse douairière d’Elbeuf, entretint une correspondance avec une amie inconnue. En 1794 la duchesse fut mise en état d’arrestation. La plupart de la correspondance fut détruite par les autorités révolutionnaires. Il nous reste six carnets contenant des copies des lettres écrites entre 1788 et 1794. Ce trésor substantiel, conservé aux Archives nationales, est inconnu des historiens et demeure complètement inexploité. 
 
La majorité des témoignages sur la période révolutionnaire de la part des femmes de son rang sont des mémoires écrits longtemps après l’événement. Par contre, les lettres de la duchesse offrent une «histoire immédiate» de ces années, écrite dans son hôtel particulier sis Place du Carrousel à Paris et dans son château de Moreuil (Somme). Elles forment un document unique concernant les bouleversements politiques de la France révolutionnaire, décrits par une personne exclue d’une pleine participation à la vie publique en raison de son sexe, de sa classe sociale et de ses opinions politiques –quand bien même elle restait déterminée à les exprimer.
  
Les lettres révèlent peu de traces du culte de la sensibilité prévalant dans d’autres séries de lettres de cette époque, et l’influence de Mme de Sévigné se fait davantage ressentir que le pathétique de Rousseau. La duchesse passe d’une croyance indignée comme quoi une action ferme de la part de Louis XVI, ou des puissances européennes et les princes émigrés pourrait venir à bout de la Révolution, à une acceptation résignée des vicissitudes de la providence. On dégage du ton de plus en plus empreint de spiritualité en évidence dans ses carnets les restes anachroniques d’une piété post-tridentine. Mais cela préfigure en même temps l’idéologie de l’alliance du trône et de l’autel qui allait prévaloir parmi les élites réactionnaires tout au long du dix-neuvième siècle. La correspondance invite en plus à une comparaison avec le genre émergent du journal intime.

 

Archive vidéo de la communication

Pour citer ce document:
Jones, Colin. 2022. « Au carrefour des genres: la correspondance de la duchesse d’Elbeuf, 1788-1794 ». Dans le cadre de Femmes en correspondances (XVIIe-XVIIIe siècle). Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. Montréal, Université de Montréal, 9 juin 2022. Document vidéo. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <https://oic.uqam.ca/fr/communications/au-carrefour-des-genres-la-correspondance-de-la-duchesse-delbeuf-1788-1794>. Consulté le 29 janvier 2023.
Aires de recherche:
Période historique:
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification