Université du Québec à Montréal

Présentation du carnet de recherche

Présentation du carnet de recherche

11 sur 11

Ce carnet est le résultat d’un projet collectif initié dans le cadre du séminaire de maîtrise et de doctorat en études littéraires et en études sémiotiques, «Enjeux des études intermédiales».

Ce séminaire, tenu à l’automne 2020, soit en pleine pandémie de la Covid-19, a eu lieu entièrement en Zoom, une première expérience pour l’ensemble des participants. 

Participants du séminaire «Enjeux des études intermédiales»

Les participants au séminaire «Enjeux des études intermédiales», Département d’études littéraires, UQAM, automne 2020: Caio Roberto Balieiro E Silva (absent sur la photo), Anthony Carrière, Karolyne Chevalier, Marie-Michèle Desrosiers, Ouambeï Garbyan, Laurence Gascon, Diane Gauthier, Gabriel Lagacé-Courteau, Bianca Laliberté, Fairouz Mamouni, Yannick Ouellette-Courtemanche, Jobnel Pierre, Jules Valiquette, Marie-Ève Vallières, Johanne Villeneuve.

La pandémie nous avait aussi conduits à faire une autre «première expérience»: avoir à porter un masque dans l’espace public. Nous avons donc voulu rassembler, dans le cadre d’un projet collectif, un des fiches documentaires ou analytiques dont l’ensemble devait permettre d’aborder le «masque»— objet protéiforme et polysémique par excellence— dans une perspective intermédiale.

Bien entendu, le masque n’est pas un média au sens institutionnel du terme (comme le cinéma, la télévision, la presse écrite, par exemple). Mais nous pensons qu’il peut être abordé comme un médium, pour peu que nous donnions à ce terme la définition suivante: tout objet, instance, ou technique (sujet parlant, dispositif, appareil, etc.) qui met en relation des êtres de langage, des espaces, des temps ou des espace-temps— ou qui est cette relation (au sens d’un milieu). En effet, tout masque met en rapport, mais aussi en réserve, deux termes, par exemple: ce qu’il soustrait et ce qu’il révèle, mon espace et le tien, moi et l’autre. C’est à partir de ce constat que nous avons voulu explorer l’intermédialité du masque, en nous intéressant d’abord à sa dimension imaginaire.

Ce carnet se veut donc un espace de documentation et de réflexion sur le champ sémantique du masque et de son imaginaire, à partir de représentations, d’usages sociaux et de diverses productions artistiques et culturelles. Il demeure ouvert et acceptera, au fil du temps, d’autres fiches visant à consolider notre travail.

Références : RAJEWSKY, Irina O. 2005. «Intermediality, Intertextuality and Remediation.» Intermédialités. No 6, p.43-64.

Aide à la révision : Jules Valiquette

 
Pour citer ce document:
Villeneuve, Johanne. 2021. « Présentation du carnet de recherche ». Dans L'imaginaire intermédial du masque. Carnet de recherche. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. 12/2021. <https://oic.uqam.ca/fr/carnets/limaginaire-intermedial-du-masque/presentation-du-carnet-de-recherche>. Consulté le 2 décembre 2022.
Problématiques:
Figures et Imaginaires:
Classification

Ajouter un commentaire