Amérindien

Immersion dans l'univers végétal des milieux aquatiques et humides

Vendredi 28 Janvier 2022
Participant·e·s:
Bilodeau, Jean-Pascal
Bouvet, Rachel
Carpentier, André
Charbonneau, Chloé
de Coninck, Laetitia
Dubé, Noémie
Gilbert, Wahiakeron
Hudon, Christiane
Lajoie, Roxanne
Lemay, Claudette
Mailhot, Amélie-Anne
Martel, Xavier
Mauffette, Yves
Morisset, Jean
Posthumus, Stéphanie

Ce balado est le résultat de la capture sonore de quelques moments de l'atelier nomade de La Traversée, atelier québécois de géopoétique, qui s'est tenu sur deux jours à l'été 2021. Intitulé «Immersion dans l'univers végétal des milieux aquatiques et humides», l'atelier a eu lieu sur le territoire autochtone non cédé de l'archipel d'Hochelaga.

Conférence

Université Concordia

Translating Tomorrow People

Skawennati
Dans le cadre du chantier de recherche Traduire les humanités, dirigé par Pier-Pascale Boulanger (Université Concordia) et Karina Chagnon (UQAM), l'artiste Skawennati présente sa récente exposition solo «Le monde de demain», présentée du 4 février au 18 mars 2017 à la galerie OBORO.
Conférence

Université Concordia

Langage de la colonisation

Giroux, Dalie
Morisset, Jean
Ce deuxième atelier du chantier de recherche «Traduire les humanités» a pour but de travailler sur une hypothèse de Jean Morisset selon laquelle l'État colonial canadien se pense d'abord en anglais, jamais en français ni dans les langues autochtones.
En examinant les représentations ethnographiques et littéraires des peuples autochtones dans les travaux de Marius Barbeau, cette conférence va explorer les conceptions nationalistes de l’identité canadienne découlant de l’effacement de l’Autre autochtone.

L'empathie comme fondement d'un nouveau mode d’existence amené par l’entremise de la fiction: les relations humaines envers le plus-qu’humain

Amorçant sa réflexion à partir de l’histoire d’une harde de caribous des bois, situés en Abitibi-Témiscamingue, qui risque de disparaître au profit de l’exploitation des ressources naturelles, Hope montre la relation typique qu’entretient l’espèce humaine envers une autre, voire envers les autres et envers le territoire. Il s’agit d’une relation froide où le plus-qu’humain, n’ayant pour nous pas d’histoire, existe à peine: «Anhistorique, l’animal est pauvre en sens, il n’existe pas à proprement parler, et n’a pas d’état.» Si Hope se réfère ainsi à Heidegger pour décrire l’animal au sens large, c’est pour souligner l’ampleur du problème. Comment modifier notre relation envers le plus-qu’humain si ce dernier existe, à proprement parler, à peine pour nous.

Le mouvement inuit des #sealfies: l’humain et le phoque en métamorphose dans l’écran digital

À l’hiver 2014, le phénomène des #sealfies sur les plateformes Twitter et Facebook a retenu l’attention des médias canadiens. L’élément déclencheur du mouvement fut un égoportrait réalisé par la présentatrice américaine Ellen Degeneres avec des vedettes hollywoodiennes lors des Oscars. Degeneres aurait ensuite décidé de verser publiquement son cachet à la Humane Society of the United States, un organisme se positionnant historiquement contre la chasse aux phoques dans le Grand Nord canadien.

Antiracisme, xénophilie et allosensibilité. Analyse des dynamiques de pouvoir dans «The Absolutely True Diary of a Part-Time Indian» de Sherman Alexie

Le roman autobiographique de l'auteur américano-amérindien Sherman Alexia, intitulé The Absolutely True Story of a Part-Time Indian, me servira de modèle pour illustrer le discours alternatif issu de la young adult litterature: personnages non-blancs, socialisation atypique, renversement des rapports de pouvoir et des normes sociales. Je concentrerai mon étude sur éléments allocentristes, xénophiles et antiracistes du message de l'auteur-narrateur.

Le projet «Translation Effects» et la traduction des langues autochtones

Sherry Simon présente son projet Translation Effects.

«Il s’agit d’un projet à l’infini, d’une perspective sur le rôle de la traduction au Canada et surtout des pratiques de la traduction dans ses rapports à la culture autochtone. 

S’il est important de faire lien entre le politique et le culturel et s’il est important de dessiner une carte de plus en plus englobante de la traduction au Canada, il est surtout important de complexifier le vocabulaire qu’on utilise pour en parler.»

S'abonner à RSS - Amérindien