fou

Résurgence des figures mythiques et mutations du corps humain dans l'imaginaire contemporain, l'exemple de quelques séries: Fringe, Dark Angel, Dollhouse, Continuum, Orphan Black

Nous nous proposons de prendre comme corpus d’étude certaines séries TV contemporaines où se manifeste la présence du détective et du savant fou, pour montrer que ces figures sont symptomatiques d'un questionnement sur l'humain, en particulier les évolutions, expérimentations, mutations possibles de son corps auxquelles les biotechnologies et le numérique peuvent mener.

Fringe

Vendredi 11 Février 2022
Pop-en-stock transatlantique
Participant·e·s:
Després, Elaine
Favard, Florent
Machinal, Hélène

Elaine Després, Florent Favard et Hélène Machinal reviennent ensemble sur la série «Fringe» de J. J. Abrams, Alex Kurtzman et Roberto Orci, qui a été diffusée sur la chaîne Fox de 2008 à 2013. Ils discutent notamment de complexité narrative des séries contemporaines, du motif de la transgression et des représentations de la science et des savants fous. Ils se questionnent également sur les différents enjeux de genre, mais aussi du traitement des corps souvent brutalisés que met en scène la série.

Frankenstein, Inc.: Quand le savant fou devient prolétaire

À l’ère néolibérale, les savants fous ne sont plus des iconoclastes isolés, mais une partie prenante d’énormes multinationales qui les emploient par centaines. Alexandre Desbiens-Brassard explorer comment Jurassic Park de Michael Crichton et Oryx and Crake de Margaret Atwood transforment la figure du savant fou héritée de Shelley en une nouvelle figure, celle du savant fou corporatif.

Le fou littéraire et le sociologue. La régénération post-catastrophique chez Paulin Gagne et Gabriel Tarde

Il y a là une aporie avec laquelle le texte joue. En même temps qu’il affiche bien les intutitons futures de Gabriel Tarde sur le plan théorique, comme par exemple la théorie de l’imitation, c’est un texte qui dit aussi: «Attention, il ne faut pas aller trop loin, la sociologie n’est pas là pour donner un programme existentiel à accomplir, elle est là comme science compréhensive et bien d’autres.»

L’Enfantine dans «Lourdes» d’Émile Zola

Cette étude a entrepris d’analyser la vision de Bernadette Soubirous dans le roman Lourdes (1894) d’Émile Zola pour saisir comment le romancier représente les images mentales d’une simple d’esprit. Malgré le fait que l’écrivain considère l’outillage mental de l’enfantine comme limité, la voyante s’avère porteuse d’une mémoire et d’un savoir culturels: elle recompose, par son hallucination, le terreau archaïque de sa communauté.

S'abonner à RSS - fou