image

Projections photographiques vs cinéma: clivage des dispositifs ou clivage social? Le cas de «La Houillère» de Gustave Marissiaux

«Les spectacles de projection photographique sont apparus à la fin du 19e siècle et vont se maintenir pendant un siècle. Pour que ce mode spectaculaire s'impose et rencontre un réel succès auprès d'un public important, il a fallu que convergent progressivement quatre séries culturelles, pour reprendre l'expression d'André Gaudreault, dont la généalogie historique a évolué dans des cadres sociaux différents.»

Otto Piene, «The Proliferation of the Sun» (1964-1969): la projection lumineuse dans l'expanded cinema.

«Pendant les quelques mois d'existence du Black Gate Theater de New York, salle ouverte dans le Lower Side en mars 1967, la performance multimédia "Proliferation of the Sun "d'Otto Piene fut donnée une vingtaine de fois. D'une durée variable, elle consistait en un flux d'images colorées, des diapositives peintes et projetées sur les parois d'une pièce entièrement blanche à l'aide de carrousels Kodak actionnés par Otto Piene et ses assistants.»

Photographie illégitime, cinéma du pauvre: l'impossible destin de la diapositive.

«Le lundi 22 juin 2009, le groupe Eastman Kodak annonçait l'arrêt de la production du Kodachrome motivé par le fait que les ventes de ce procédé argentique inversible était devenu marginal. Cette décision entérinait logiquement un processus engagé dès 2004 avec la fin de la fabrication des projecteurs pour diapositives. Si cet événement participe de l'histoire de la migration de la photographie vers les supports numériques, on peut aussi y voir se dessiner en creux celle d'une destinée.»

Le mur d'images au cinéma: mise en lumière d'un dispositif de projection hybride.

«En l'espace d'une vingtaine d'années, le mur d'images a trouvé une place privilégiée au sein de la fiction cinématographique et télévisuelle. Le développement récent d'un tel dispositif, le plus souvent associé à la mise en lumière d'un processus d'investigation, se vaut autant l'outil d'illustration de la complexité des enjeux propres au travail de réflexion intellectuelle que le reflet d'une narration sophistiquée, pleinement ancrée dans l'ère des réseaux dans laquelle nous nous trouvons.»

La petite histoire des archéfictions: dispositif de production, dispositif de diffusion.

«Je vous propose d'analyser un aspect particulier de l'image et de sa projection à partir de mon expérience d'artiste en art visuel et médiatique qui s'inscrit dans la domaine de l'installation vidéo. J'utilise le vidéo-projecteur comme dispositif pour produire des images et pour les présenter dans des lieux, tels que les galeries d'art, les festivals et rendez-vous du cinéma et de la vidéo au Québec et à l'étranger. Je vous présente l'état actuelle de ma recherche-création au doctorat en études et pratiques des arts.»

S'abonner à RSS - image