déambulation

Immersion dans l'univers végétal des milieux aquatiques et humides

Vendredi 28 Janvier 2022
Participant·e·s:
Bilodeau, Jean-Pascal
Bouvet, Rachel
Carpentier, André
Charbonneau, Chloé
de Coninck, Laetitia
Dubé, Noémie
Gilbert, Wahiakeron
Hudon, Christiane
Lajoie, Roxanne
Lemay, Claudette
Mailhot, Amélie-Anne
Martel, Xavier
Mauffette, Yves
Morisset, Jean
Posthumus, Stéphanie

Ce balado est le résultat de la capture sonore de quelques moments de l'atelier nomade de La Traversée, atelier québécois de géopoétique, qui s'est tenu sur deux jours à l'été 2021. Intitulé «Immersion dans l'univers végétal des milieux aquatiques et humides», l'atelier a eu lieu sur le territoire autochtone non cédé de l'archipel d'Hochelaga.

L'ennui en raison du monde virtuel limité dans le jeu vidéo «Skyrim»

En 2011, la compagnie Bethesda Softwork développe et publie le jeu vidéo The Elder Scrolls V: Skyrim, réalisé par Todd Howard, un vétéran de l’industrie qui a travaillé sur plusieurs titres de la franchise. Il s’agit d’un jeu de rôle où l’exploration est au centre de la jouabilité. Le joueur est appelé à vaincre un dragon ancien, nommé Alduin le dévoreur des mondes. Pour ce faire, le joueur doit amasser des artefacts de puissance et fortifier ses aptitudes guerrières ou magiques en découvrant la province du nord du monde de Tamriel: Skyrim.

La raison graphique dans «L’Amant de la Chine du Nord» de Marguerite Duras: mise en scène du personnage littératien comme vecteur de transmission.

«L’Amant de la Chine du Nord» est l’un des derniers textes écrits par Marguerite Duras: il marque l’un des points finaux d’une vie passée à écrire, et clôt définitivement le cycle indochinois retraçant le thème –et ses (nombreuses) variations- de la rencontre avec l’amant Chinois. Bien moins populaire que son hypotexte «L’Amant», il n’en reste pas moins un roman d’une grande richesse interprétative car s’y mêle jusqu’à l’excès tout ce qui a fait le succès de la mythologie durassienne.

Table ronde: voyage et processus de création

Cette table ronde réunit quatre écrivains reconnus pour leurs écrits de voyage et propose une discussion autour des principaux enjeux relatifs à l'écriture des récits de voyage ainsi que de l'influence que peut avoir l'expérience du voyage sur celle de la création. Les intervenants et intervenantes discutent notamment de l'impact du voyage sur le style de l'oeuvre, sur les choix éthiques et esthétiques qui doivent s'opérer lorsqu'un écrivain écrit à partir d'une expérience de voyage, et de la place de la fiction dans les récits tirés d'une expérience réelle.

De «Vers l'Ouest» numérique à «Vers l'Ouest» papier, gain ou perte d'interactivité?

La place de plus en plus importante qu’occupent les TICs dans nos vies suscite des résistances. Pourtant, l’idée qu’il soit désormais possible d’interagir plus profondément avec les textes devrait nous réjouir, d’autant plus qu’elle pourrait également inspirer de nouvelles formes de livres. D’ailleurs, lorsqu’on parle de livre augmenté, on pense tout de suite à cette possibilité d’interaction accrue.

Bestiaire hochelagais

«Aller à la rencontre d'un quartier. Essayer d'y être clandestine. De poser sur lui un regard à la fois panoptique et intime. Marcher. Passer. Traverser en s'efforçant de ne pas laisser de traces. De ne pas en altérer l'image.»

S'abonner à RSS - déambulation