culture

Introduction [Écritures sous influence: présence des drogues en littérature contemporaine]

Les drogues sont liées aux préoccupations de certains des auteurs les plus marquants de la modernité littéraire. Si elles représentent l'interdit et la perdition, il existe également une certaine tradition qui voit dans leur usage un outil de connaissance, aussi dangereux soit-il. Ernst Jünger, dans un ouvrage qui retrace sur un mode personnel l'histoire des drogues au XXe siècle, «Approches, drogues et ivresse», propose de penser leur usage de façon dialectique. Il y a bien sûr la menace de la perte, mais également, propose-t-il, la possibilité d'un gain: «Avec la distance croît aussi l'effort. Oublier quelque chose, fuir quelque chose et d'autre part vouloir atteindre, gagner quelque chose —c'est entre ces pôles que se meut tout le problème de l'ivresse.» (Jünger, 1973: 145)

«The Heroin Diaries» ou ressentir la douleur de Nikki Sixx

Depuis une dizaine d'années, les autobiographies de «rockstars» se multiplient sur les rayons des librairies. Des musiciens à la vie abracadabrante, tels qu'Ozzy Osbourne, Keith Richards, Slash, Lemmy Kilmister et Steven Tyler, comptent tous leur autobiographie (quoiqu'elles sont co-écrites avec un auteur-fantôme), souvent de remarquables succès de vente. Les autobiographies de «rockstars» traitent du «croustillant», de ce qui relève du «potinage»; les lecteurs (et les fans) ont accès à la vie «sexe, drogues et rock n' roll» par les mots même du principal intéressé, ils peuvent interpréter les comportements de leurs musiciens préférés, savoir et expliquer la «vérité». Parmi les révélations des autobiographies, la consommation de drogues est un genre de mesure étalon de l'attitude typique d'une «rockstar». En ce sens, ces autobiographies regorgent de récits et d'aveux concernant les drogues. Parfois même, elles tournent autour des drogues. C'est le cas de «The Heroin Diaries: a year in the life of a shattered rock star», le journal intime de Nikki Sixx, le bassiste de Mötley Crüe, publié en 2007.

La Black lodge de David Lynch

Vendredi 30 Juillet 2021
Pop-en-stock transatlantique
Participant·e·s:
Dominguez Leiva, Antonio
Thiellement, Pacôme

Antonio Dominguez Leiva et Pacôme Thiellement s'intéressent à «Twin Peaks», à l'oeuvre de David Lynch en général et plus particulièrement à la place que la Black lodge et la Red Room y jouent. Ils approfondissent la question en explorant ses origines dans la théosophie, la psychanalyse et la culture populaire. Surtout pour les fans avertis de «Twin Peaks» (ou les curieux)!

La bibliothèque des Littératures d'Aventures

Vendredi 23 Juillet 2021
Entretiens Pop-en-stock
Participant·e·s:
Dominguez Leiva, Antonio
Balthazar, Stéphanie
Stefenfeld, Nicolas

Antonio Dominguez Leiva revient avec Stéphanie Balthazar et Nicolas Stefenfeld sur l'histoire de la Bibliothèque des Littératures d'Aventures (BiLA), situé à Beaufays en Belgique, et sa fondation par Jean-Marie Graitson dans les années 1970. À partir de 1987, ce dernier organisa des colloques de paralittérature et fonda, aux éditions du CEFAL, deux collections devenues célèbres: «Les cahiers des paralittératures» et «Paralittérature».

Table ronde des commissaires de «Trans[création]»

Les quatre commissaires de Trans[création] (Livia Benedetti, Gina Cortopassi, Alexandra L Martin et Marcela Vieira) se sont réunies avec Nancy Perloff, commissaire au Getty Research Institute et Dene Grigar, commissaire et fondatrice de The NEXT, pour une table ronde. Animée par Lara Bourdin, elles abordent les diverses pratiques commissariales ainsi que les enjeux technologiques du commissariat en ligne ou d'œuvres hypermédiatiques.

A transcriação da realidade e a fabulação do real em Pedro Costa

À partir de la production du cinéaste portugais contemporain Pedro Costa, Maíra Freitas développe une perspective d'analyse qui considère la fabrication du réel et la transcription de la réalité. L'indiscernabilité entre les régimes documentaire et fictionnel dans le cinéma de Costa est construite à partir de la présentation d'un monde et de personnages simultanément réels et parfaitement irréels.

Augusto de Campos’s Black Box Poetics

Nathaniel Wolfson explore les traductions intermédiales d'Augusto de Campos, en me concentrant sur les collaborations de 1975 entre de Campos et l'artiste visuel Julio Plaza, intitulées «Caixa Preta» («Boîte noire»). Après un bref aperçu du développement historique et théorique de l'art cybernétique au Brésil à partir du début des années 1960, le conférencier examine comment le concept poétique de la «boîte noire» a émergé dans les collaborations de de Campos et de Plaza.

The Technopoetics of the Algorithm: Milton Läufer and the Born Digital Avant-Garde

L'intervention algorithmique modifie la façon dont les utilisateurs s'engagent et perçoivent les œuvres créatives. Les algorithmes évoquent néanmoins un sentiment de perte de contrôle d'un objet numérique ainsi qu'une ambiguïté imminente autour des questions d'origine et de développement. Cela n'est nulle part plus apparent que dans les textes littéraires, où la randomisation des intrigues ou l'intervention de la machine dans la poétique ont un impact immédiat sur la façon dont les utilisateurs interagissent avec la littérature numérique.

S'abonner à RSS - culture