Colloque

Sortir de l'ombre: l'inscription de femmes célibataires dans les réseaux épistolaires de la seconde moitié du XVIIe siècle

Jeudi 9 Juin 2022

 

Présentation de la communication

Dans sa communication, Juliette Eyméoud étudie comment l’inscription dans des réseaux épistolaires aristocratiques a pu impacter positivement la vie de deux femmes célibataires du  XVIIe siècle, Catherine-Françoise de Bretagne (1617-1692) et Henriette de Conflans (1632- 1712). Les demoiselles de Vertus et d’Armentières ne se connaissent pas et ne font pas partie  des mêmes cercles: la première s’illustre en défenseuse du jansénisme ; la seconde fraye avec les mondain·es et les précieux·euses. 

Pourtant, les deux femmes présentent des trajectoires étrangement similaires: pour  pallier leur naissance au sein de familles nobles désargentées, elles deviennent les compagnes  à demeure de grandes aristocrates. Cette proximité immédiate et quotidienne explique le  développement et l’entretien de correspondances, soit parce qu’elles tiennent lieu de secrétaires  (entre-autres tâches), soit parce qu’elles développent des amitiés qui se nourrissent par l’écriture. En conséquence, les vies de Catherine-Françoise et d’Henriette ont été bien moins  silencieuses que bon nombre de leurs homologues célibataires: les lettres ont le mérite de  laisser des traces et de faire entendre des voix. De plus, les réseaux épistolaires dans lesquels  ces demoiselles s’inscrivent, politiques et/ou aristocratiques, ont intéressé la postérité et ont fait  l’objet de publications (des décennies voire des siècles plus tard). 

Catherine-Françoise de Bretagne et Henriette de Conflans, chacune à leur façon, sont  donc sorties de l’ombre de leur vivant, en s’extrayant de la moindre condition qu’aurait pu leur  imposer leur naissance. Elles ont également échappé à l’oubli auquel le statut de célibataire les  condamnait. Écrire leur a permis d’être considérées par leurs contemporains et, d’une certaine façon, d’échapper au funeste destin mémoriel réservé aux femmes et aux célibataires. 

 

Archive vidéo de la communication

Pour citer ce document:
Eyméoud, Juliette. 2022. « Sortir de l'ombre: l'inscription de femmes célibataires dans les réseaux épistolaires de la seconde moitié du XVIIe siècle ». Dans le cadre de Femmes en correspondances (XVIIe-XVIIIe siècle). Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. Montréal, Université de Montréal, 9 juin 2022. Document vidéo. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <https://oic.uqam.ca/fr/communications/sortir-de-lombre-linscription-de-femmes-celibataires-dans-les-reseaux-epistolaires-de>. Consulté le 29 janvier 2023.
Aires de recherche:
Période historique:
Champs disciplinaires:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification