Colloque

Ce que le pop apprend au féminisme: «Charlieʼs Angels», «Thelma and Louise», «Jessica Jones», et quelques autres

Vendredi 17 Juin 2016

 

Présentation de la conférence

«J'ai l'impression que les débats actuels autour du féminisme pop demandent si le pop, la télé, la musique, le cinéma grand public et le star-system qui vient avec, constituent une bonne origine. Si on devient vraiment féministe par l'entremise du pop. Si c'est possible.

Et si c'est le cas, quel genre de féministes est-ce que l'on devient? Temporaire, circonstancielle, utilitaire, spectaculaire? Ou si on devient une vraie féministe, éduquée, théorique, activiste, militante, politique, réellement critique.

Est-ce que le pop fait de nous de bonnes ou de mauvaises féministes?»

 

Archive audio de la conférence

Pour citer ce document:
Delvaux, Martine. 2016. « Ce que le pop apprend au féminisme: "Charlieʼs Angels", "Thelma and Louise", "Jessica Jones", et quelques autres ». Dans le cadre de Imaginaires, théories et pratiques de la culture populaire contemporaine. Colloque organisé par Pop-en-stock/ Figura, le centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 17 juin 2016. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <https://oic.uqam.ca/fr/communications/ce-que-le-pop-apprend-au-feminisme-charlies-angels-thelma-and-louise-jessica-jones-et>. Consulté le 2 février 2023.
Classification