Les paradoxes de l'Homme-Singe (2): Érotique de Tarzan