Colloque

Une formation nomade pour dépasser d’invisibles frontières

Samedi 27 Mai 2017, 11:00

 

Présentation de la communication

Je propose d’ouvrir une réflexion sur l’acteur de théâtre en tant que créateur et «analogon», transcrivant, à travers sa propre existence sur et hors du plateau, une voie poétique dont le voyage est condition liminaire. Pour cela, je prendrai appui sur un exemple tiré d’une expérience de terrain réalisée dans le cadre de ma recherche doctorale, mais dont je n’ai traité que partiellement dans ma thèse.

Entre 2006 et 2013, le metteur en scène turc Ali Ihsan Kaleci développe, entre Paris et la Cappadoce, un module de formation professionnelle continue à destination d’artistes du spectacle vivant, dont le point culminant est l’organisation d’une résidence en Turquie. Les participants semblent alors aspirer à l’effacement total de toute frontière en eux-mêmes, pour ne plus chercher à voir et donner à voir que l’humain, au-delà des cultures. C’est l’artiste créolisé en sa chair vivante par l’expérience du voyage: une formation au vivant du spectacle, entre les frontières.
 

Archive audio de la communication

Pour citer ce document:
Letailleur, Erica. 2017. « Une formation nomade pour dépasser d’invisibles frontières ». Dans le cadre de Symposium Récit Nomade. Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 27 mai 2017. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/une-formation-nomade-pour-depasser-dinvisibles-frontieres>. Consulté le 22 mai 2019.
Aires de recherche:
Période historique:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification