Colloque

Quoi penser quand une femme porte la queue d’un cheval?

Jeudi 12 Avril 2018, 15:00

 

Présentation de la communication

Avec Horse’s Tales (1999), de sa série Porous Bodies, l’artiste australienne Julie Rrap utilise une photographie de son postérieur, coiffé d’une queue de cheval, pour nous entraîner dans un univers représentationnel interespèces de tous les possibles. Dans cette communication, c’est à travers les prismes de la déconstruction et des études des genres et sexualités que sera analysée la perméabilité des frontières corporelles de l’animal humain féminin et de l’animal non humain équin dans l’œuvre de Rrap. Sous une telle perspective, la question est posée: où commence le corps d’une espèce et où s’arrête le corps de l’autre? Ainsi, les marges, les glissements, les tendances, les raisons et les souhaits d’une iconographie qui se veut inclusive des corps féminin et équin, seront étudiés pour mettre en valeur le concept d’indécidabilité. Par l’œuvre, l’artiste affirme son animalité. Elle l’endosse, l’enfourche, la chevauche même. Et puisqu’il n’existe pas, comme nous le rappelle Jacques Derrida (1997), une seule démarcation entre l’humain et l’animal, mais bien d’innombrables différences, que pouvons-nous apprendre de cette posture adoptée par Rrap en tant que femme? En tant qu’humain? À l’ère de l’anthropocène, la seule possibilité de survivance à long terme se joue sous la tutelle d’une relation à l’autre redéfinie, qui ramène à soi. Et si, par cette indécidabilité visuelle proposée par l’artiste, notre imaginaire arrivait à forcer le logos à s’éloigner des habitudes anthropocentriques contraignantes régissant nos rapports interespèces, pour engager une discussion éthique au sujet de l’appartenance humaine et équine à la même grande famille des vivants? Et si, au cœur de cette rencontre intime entre des espèces qui, traditionnellement, s’organisent selon un rapport dominant/dominé, se nichaient des pistes à explorer propices à la venue d’une paix souhaitable pour tous? Et si, panser femme et cheval par l’art était possible?

[Texte de Valérie Bienvenue]

 

Archive audio de la communication

Pour citer ce document:
Bienvenue, Valérie. 2018. « Quoi penser quand une femme porte la queue d’un cheval? ». Dans le cadre de L’animal et l’humain. Représenter et interroger les rapports interespèces. Colloque organisé par CRILCQ / Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire. Montréal, Université de Montréal, 12 avril 2018. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/quoi-penser-quand-une-femme-porte-la-queue-dun-cheval>. Consulté le 14 décembre 2018.
Aires de recherche:
Période historique:
Champs disciplinaires:
Courants artistiques:
Figures et Imaginaires:
Classification