Colloque

Performances corporelles et mise en récit de soi: lorsque la création devient vectrice d’une subjectivation

Jeudi 3 Mai 2018, 15:00

 

Présentation de la communication

Basée sur un synopsis maintes fois exploité, l’histoire d’une femme séquestrée par un homme, The OA met en scène Prairie Johnson, aussi surnommée OA, personnage féminin emprisonné pendant plus de sept ans. Filmée tout juste après la libération du personnage d’OA, la première scène est significative de la subversion que met en scène la série, car celle-ci joue toujours sur cette frontière entre le narratif et le réel.
 
 

Archive audio de la communication

Pour citer ce document:
Gaudet, Annie et Marie-Pier Lafontaine. 2018. « Performances corporelles et mise en récit de soi: lorsque la création devient vectrice d’une subjectivation ». Dans le cadre de Femmes ingouvernables: postures créatrices. Colloque organisé par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire / IREF, Institut de recherche et d'études féministes / Pop-en-stock. Montréal, Université du Québec à Montréal, 3 mai 2018. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/performances-corporelles-et-mise-en-recit-de-soi-lorsque-la-creation-devient-vectrice>. Consulté le 23 avril 2019.
Période historique:
Courants artistiques:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaires:
Classification