Journée d'étude

«Les Derniers Jedi». S'affranchir des lois de son univers ou méditer les codes cinématographiques de la saga?

Vendredi 6 Avril 2018, 12:30

 

Présentation de la communication

L’analyse va s’intéresser à la composition narrative de la superproduction Star Wars: Episode VIII – The Last Jedi (2017) de Rian Johnson. Pour concevoir son œuvre, le réalisateur a dû négocier avec la tradition de la saga et les formules disneyennes: l’humour bien affiché, les animaux mignons dont on peut douter de l’intelligence (contribuant à les rendre encore plus mignons), le recyclage de grandes figures mythiques… Si Johnson a su intégrer assez naturellement à son film les éléments propres au cinéma de Disney (qui ne sont d’ailleurs pas foncièrement éloignés de la saga Star Wars), il dialogue de façon plus active avec les éléments de cette dernière. Sa résistance même au sein de certains codes de la franchise permet d’enrichir son univers, sans en altérer les lois ou la philosophie. Dans une posture nihiliste opposée, l’ancien Jedi Kylo Ren tente d’échapper aux principes de binarité régissant son univers diégétique et d’abolir le manichéisme des Jedi et des Sith, même si cela doit l’entrainer définitivement du côté obscur.

Johnson poursuit l’expansion de l’univers avec, outre des nouveaux mondes et des nouvelles technologies, un nouveau rapport à la Force. Le visuel du film expose comment l’on doit négocier avec son passé, qu’il faut accepter, pour parvenir à le dépasser. En produisant une œuvre personnelle qui porte un nouvel éclairage sur les lois de la saga, le réalisateur teste l’élasticité de ses codes. Il découvre en même temps la flexibilité de la communauté et des fans. Avec des personnages questionnant ouvertement la structure de la série et l’action de ses héros intrépides, The Last Jedi critique la masculinité toxique qu’on peut ressentir dans les vieux dialogues entre Leia Organa et Han Solo. En voyant le nouvel opus, le spectateur en vient donc à repenser aux deux premières trilogies et aux deux films plus récents.

 

Archive audio de la communication

Pour citer ce document:
Lapointe, André-Philippe. 2018. « "Les Derniers Jedi". S'affranchir des lois de son univers ou méditer les codes cinématographiques de la saga? ». Dans le cadre de Franchises et industrialisation de la culture populaire contemporaine. Journée d’étude organisée par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 6 avril 2018. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/communications/les-derniers-jedi-saffranchir-des-lois-de-son-univers-ou-mediter-les-codes>. Consulté le 19 septembre 2018.
Aires de recherche:
Période historique:
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Courants artistiques:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Classification