XVIIe siècle

Conférence

Université du Québec à Montréal

Écriture(s) / Griffure(s)

Privat, Jean-Marie
Jean-Marie Privat a aborde trois cas précis: «Le petit chaperon rouge», les premières pages de «Madame Bovary» de Flaubert et le tableau de Gustave Courbet intitulé «La Vague».
Moyes, Craig

«Un réaliste et rien de plus»? Pour une lecture sociocritique du Roman bourgeois

«En effet, pour nous du moins, Furetière romancier est, surtout et avant tout, un réaliste, un réaliste beaucoup plus fort que nos blafards réalistes d’à-présent, car il a de la couleur, du repoussé, du relief, des qualités chaudes qui rendent la copie de la réalité plus intense, et qui, par là, touchent à l’idéal; — mais c’est un réaliste et rien de plus!» (Barbey d’Aurevilly, «Furetière»)

Sribnai, Judith

«Des réalités plutôt que des mots»: les réalismes de Gassendi

Présenter Gassendi comme un philosophe du XVIIe siècle, ou préciser qu’il n’apprécie pas beaucoup la littérature, encore moins les romans, c’est à peu près dire la même chose. Comme la plupart de ses confrères, Gassendi juge que les fables sont bonnes pour les enfants, car alors le mensonge sert d’appât et conduit à la connaissance.

Compte rendu de l’émission «Les chemins de la philosophie» sur Le Mythe de la virilité. Un piège pour les deux sexes, avec Olivia Gazalé

Aujourd’hui, l’émission de radio « Les chemins de la philosophie » de France Culture a invité la philosophe Olivia Gazalé pour parler de son livre Le Mythe de la virilité. Un piège pour les deux sexes, sorti hier en librairie. Compte rendu. [Mise à jour]

S'abonner à RSS - XVIIe siècle