capitalisme

Squid Game

Vendredi 5 Novembre 2021
Pop-en-stock transatlantique
Participant·e·s:
Dominguez Leiva, Antonio
Férry, Pierre-Olivier
Fieu, Régis-Pierre

Pierre-Olivier Férry, Régis-Pierre Fieu et Antonio Dominguez Leiva discutent de la série coréenne Squid Games, les raisons de sa grande popularité, son rapport avec d’autres œuvres (Bataille royale, Hunger Games, Parasite ou les pièces de Shakespeare), sa critique sociale, sa subtilité psychologique, morale et de mise en scène, ses liens avec la culture coréenne et son universalité, sa représentation de l’enfance et de l’ultracapitalisme. [Attention: l’épisode contient de nombreux spoilers pour ceux qui n’ont pas terminé de visionner la série.]

Frankenstein, Inc.: Quand le savant fou devient prolétaire

À l’ère néolibérale, les savants fous ne sont plus des iconoclastes isolés, mais une partie prenante d’énormes multinationales qui les emploient par centaines. Alexandre Desbiens-Brassard explorer comment Jurassic Park de Michael Crichton et Oryx and Crake de Margaret Atwood transforment la figure du savant fou héritée de Shelley en une nouvelle figure, celle du savant fou corporatif.

Image extraite du film «Tombeau du vierge»
Santini, Sylvano

La vie en diagramme

Les identités sociales et culturelles, individuelles et collectives, bref ce qui est connu en sciences sociales et humaines et en art actuellement sous l’expression «formes de vie» (Fontanille, 2015), se conçoivent difficilement dans le système mondialisé. La vie d’un individu, ses causes et ses effets, s’inscrit dans un réseau global dont les ramifications sont si nombreuses et compliquées qu’elle se dérobe à la représentation claire et distincte.

«D'autres corps en nous»: de quelques narrateurs machiniques dans le roman français et québécois contemporain

La littérature contemporaine questionne à plusieurs égards les fondements et le caractère irréductible de ce que l'on nomme l'individu. Dans l'introduction à leur dossier Le roman contemporain au détriment du personnage, paru dans L'esprit créateur, René Audet et Nicolas Xanthos affirment d'ailleurs que «la remise en question de l'unité de l'individu est sans doute le trait le plus marquant de la littérature actuelle.»

Pourquoi y a-t-il du roman, et non pas rien? Imaginaire social et sociocritique des textes

Ouvrant sa communication sur ce qu’il nomme une expérience socio-sémiotique anticipative de la politique actuelle française, Pierre Popovic propose une analyse sociocritique et sémiotique du roman de Bartelt Franz intitulé Le costume (1998), une courte oeuvre hantée par les fantômes du chômage et de la statistique. 

Esthétique de la résistance et imaginaire de la fin du livre. Pour un renouveau du livre-objet.

C’est au mois de novembre 2014 que j’ai commencé à me concentrer sur un projet que j’avais en tête depuis environ un ou deux ans et qui allait finalement porter le titre «Animaux noirs sur blancs». Très simplement, j'achetais de petits cahiers de marque Canson à code barre unique dans les différents Omer DeSerres montréalais pour y apposer des dessins sur une quinzaine de pages, et ce, de façon assez discrète.

S'abonner à RSS - capitalisme