11 Septembre

Quand l'évènement fait irruption dans la fiction

On continue de se demander quelle est la part de l’évènement dans toute fiction. Voici le début de l’introduction du collectif, L’imaginaire du 11 septembre 2001. Motifs, figures et fictions, que nous avons cosignée Alice van der Klei, Annie Dulong, Simon Brousseau et moi-même; elle exploite ce moment où l’évènement surgit et perturbe de façon majeure une fiction.

Le cinéma et la fin du monde: Apocalypticmovies.com

Le cinéma nous a donné, ces dernières décennies, une quantité impressionnante de films à caractère apocalyptique. La fin du monde fait vendre (c’est pas nouveau, c’est évident, mais on s’étonne que la recette fonctionne toujours). L’industrie cinématographique adore ce plat, même réchauffé, et multiplie à l’envi les blockbusters apocalyptiques. En fait, entre les blockbusters et les TV movies End of the Word (2013), The World’s End (2013), World War Z (2013), Zombie Hunter (2013), Seeking a Friend for the End of the World (2012), 2012 Ice Age (2011), Earth’s Final Hour (2011), etc., nous avons l’embarras du choix. Or, un site comme Apocalypticmovies.com, actif jusqu'en septembre 2014, recensait, par décennie, les films, toutes catégories confondues, qui traitent de la fin du monde.

Gervais, Bertrand
Tillard, Patrick
Dulong, Annie

Conclusion. Le Projet Lower Manhattan

Le collectif «Fictions et images du 11 septembre 2001» s’inscrit dans un programme de recherche plus large, intitulé le Projet Lower 1 Manhattan . Ce programme doit son titre à l’identification du site de World Trade Center comme «ground zero» et au nom du programme qui a mené à l’invention de l’arme nucléaire, le projet Manhattan. L’objectif du Projet Lower Manhattan est d’analyser le processus de fictionnalisation et de mythification amorcé à partir des événements du 11 septembre.
Connan-Pintado, Christiane

11 septembre 2001. Le traitement fictionnel du texte et de l’image dans la littérature de jeunesse

Mon propos dans le cadre de ce collectif sera sans doute un peu marginal, à l’image de la littérature de jeunesse qui, malgré une légitimité mieux affirmée aujourd’hui, reste encore victime de quelques préjugés, en raison des limites inhérentes à un champ qui se désigne et se définit par l’âge de ses lecteurs.
Vanquaethem, Isabelle

«La Petite suite au 11 septembre» d’Henry Bauchau. Une réponse poétique au discours médiatique et à sa «folie d’images»

Dans son journal intitulé, d’après le nom de sa rue, Passage de la Bonne-Graine, l’écrivain belge Henry Bauchau témoigne de ce qu’il a ressenti en regardant les tours de Manhattan s’effondrerle 11 septembre 2001: «Les images sont si fortes, l’événement si brutal que dans un premier temps ils écrasent la pensée et le sentiment», écrit-il le soir des attentats.
S'abonner à RSS - 11 Septembre