histoire

Cahiers Figura

Université du Québec à Montréal

Humanistes italiens et imprimés de l'Italie de la Renaissance dans les Collections de l'UQAM

Directeur(s):
Dunn-Lardeau, Brenda
N° de la publication:
29
Ces travaux sur les «Humanistes italiens et imprimés de l’Italie de la Renaissance dans les Collections de l’UQAM» ont été accompagnés d’une exposition à la Salle des Livres rares de l’UQAM en 2010.

La guerre, le politique et le pédagogique, ou pourquoi la guerre devient un jeu d'enfant

(travail en cours)

La guerre semble être l'état naturel de l'homme, du moins c'est le stéréotype que l'histoire occidental nous a transmis. Il nous semble que ce mythe trouve un certain fondement dans la rationnalisation de la guerre en parallèle avec la rationnalisation de la démocratie. C'est pourquoi nous avons décidé de faire un tour d'horizon des historiens de la Grèce antique, afin de voir comment se met en place la première école de l'histoire, à savoir l'armée. L'extériorisation de la guerre, via la conjuration de la guerre civile qui représenterait l'état de nature de l'homme, se fera aussi par l'intériorisation de celle-ci via la règlementation de la guerre qui tend à lui donner un caractère ludique. L'aspect pédagogique viendrait alors du fait que la guerre se transmute en politique et ensuite en compétition pour les citoyens et futurs citoyens. Par contre, cela ne garantit pas que tous les nouveaux venus, les étrangers comme les enfants, s'intégrent au jeu ou en suivent les règles. 

Compte rendu de l’émission «Les chemins de la philosophie» sur Le Mythe de la virilité. Un piège pour les deux sexes, avec Olivia Gazalé

Aujourd’hui, l’émission de radio « Les chemins de la philosophie » de France Culture a invité la philosophe Olivia Gazalé pour parler de son livre Le Mythe de la virilité. Un piège pour les deux sexes, sorti hier en librairie. Compte rendu. [Mise à jour]

La crise de la masculinité n’aura pas lieu

Le XXe et XXIe siècle sont marqués par la prolifération de discours sur la crise de la masculinité. Les hommes ne seraient plus des hommes. Les changements sociétaux sont mis en cause : industrialisation et mécanisation du travail, revendications féministes, éviction des pères, etc. Pour étudier le jeune homme et la masculinité d'hier, d'aujourd'hui et de demain, il nous semble important de revenir sur cette question de la crise.

S'abonner à RSS - histoire