société

Conférence

Université Concordia

Translating Tomorrow People

Skawennati
Dans le cadre du chantier de recherche Traduire les humanités, dirigé par Pier-Pascale Boulanger (Université Concordia) et Karina Chagnon (UQAM), l'artiste Skawennati présente sa récente exposition solo «Le monde de demain», présentée du 4 février au 18 mars 2017 à la galerie OBORO.
Conférence

Université du Québec à Montréal

S'archiver au quotidien

Marcotte, Sophie
Invitée dans le cadre du groupe de recherche Archiver le présent le 16 mars 2017, Sophie Marcotte, professeure titulaire au Département d'études françaises de l'Université Concordia, a donné une conférence intitulée «S'archiver au quotidien».
Cahiers Figura

Université du Québec à Montréal

Les douze travaux du texte

Directeur(s):
David, Anne-Marie
Popovic, Pierre
N° de la publication:
38
La sociocritique et l'ethnocritique ont plusieurs actes en commun: penser le texte en interaction avec la semiosis sociale, lire la «mise en texte» comme lieu d'un travail sur les représentations...
Conférence

Université du Québec à Montréal

Une littérature Antigone: écrire pour enterrer ses morts

Watthee-Delmotte, Myriam
Au fondement anthropologique, l’homme est le seul être vivant qui enterre ses morts. Au fondement de toutes les cultures, la littérature participe aux rites funéraires et à l’élaboration du deuil. Quelles spécificités le monde actuel présente-t-il à cet égard?
Wesley, Bernabé

«Rigodon» de Céline. La sociocritique devant une oubliothèque de l'histoire

Par son objet, ses hypothèses heuristiques et sa problématique générale, la sociocritique est une herméneutique de la socialité des textes. Elle a pour but premier de dégager et d'analyser les liens cotextuels et les dynamiques d'interaction qui relient les textes à leur semiosis sociale environnante à partir des caractéristiques scripturales dans lesquelles celle-ci prend forme. Cette perspective d'analyse suppose une prééminence du texte qui favorise le particulier sur le général et part du principe que les formes langagières d'un texte prévalent sur leur contenu, dans la mesure où c'est d'abord en elles que peut se lire «la présence au monde» et la capacité d'invention de la littérature à l'égard du social.
Popovic, Pierre

De Marx à Bakhtine. Ethno- et sociocriticiens, qu'est-ce qui vous fait marcher?

Dans la discussion qui suivit les communications de Marie Scarpa et de Pierre Popovic au Symposium international de sociocritique de Paris en décembre 2011, Henri Mitterand, qui présidait la séance, rappela que les conditions d'émergence de la sociocritique étaient très différents de celles de sa pratique actuelle. Sa remarque touchait -avec raison à mon sens- tous les participants de cette rencontre, puisqu'elle disait ceci: "Nous avions l'ambition de fonder une esthétique marxienne et de participer ainsi à un changement social dont le marxisme nous apparaissait comme le point de départ philosophique et politique."
David, Anne-Marie
Popovic, Pierre

Introduction

Penser le texte dans son interaction avec la semiosis sociale qui l'environne, lire la «mise en texte» (Claude Duchet) comme lieu d'un travail sur les représentations, saisir dans le mouvement du sens qu'elles engagent les «altérités du texte» (Mikhaïl Bakhtine) sont des actes communs à la sociocritique et à l'ethnocritique. Si leurs ailes s'éploient partir des mêmes intentions heuristiques -ce qui mène de fait les chercheurs attelés à l'une et à l'autre à pouvoir discuter les résultats de leurs travaux dans la concrétude de l'acte de lecture effectué-, elles ont développé des hypothèses, des concepts, des outils notionnels, des segments de méthode, des manières de saisir le continuum du texte avec ce qui le nourrit, des tendances et des propositions herméneutiques qui ne sont pas exactement pareilles et qui appellent aujourd'hui des comparaisons, des confrontations, des évaluations réciproques.
S'abonner à RSS - société