La recherche de l'OIC offre de nouvelles options!

Le moteur de recherche de l'OIC affiche des contenus tirés à la fois du site de l'OIC et des sites qui lui sont affiliés. Les résultats affichés seront ceux des contenus en provenance des sites de la famille de l'OIC. Il est possible de préciser la recherche à partir des facettes listées à gauche de l'écran.

Résultats de la recherche

Résultats de la recherche

Conférence

Université du Québec à Montréal

re: génération

Carpenter, J.R.
Une histoire de la génération textuelle aléatoire, du Moyen âge aux oeuvres hypermédiatiques de J.R. Carpenter, en passant par Alan Turing et Christopher Strachey.
Lapointe, Olivier

Fictions et (con)figurations: réflexions sur la constitution de bases de données pour les études littéraires

Nous présentons dans cet article le bilan de la constitution de la base de données Figurations, une infrastructure de recherche numérique créée par le Groupe de recherche sur les médiations littéraires et les institutions (Gremlin). Nous cherchons à atteindre, par la publication de ce bilan, deux objectifs: bien faire ressortir la valeur et, surtout, l’originalité de Figurations et éclairer les décisions de chercheurs qui songent à concevoir eux aussi une base de données pour mener à bien des projets de recherche en études littéraires.

«O Machine!»: La machine universelle, une comparaison entre “The Machine Stops” (1909) de E. M. Forster et "The Diamond Age or A Young Lady’s Illustrated Primer" (1995) de Neal Stephenson

Cette présentation a pour but de comparer deux textes séparés de presque un siècle, mais dont les résonances sont surprenantes. Depuis Descartes, l'homme craint de n'être qu'une machine. Si au XIXe siècle, ère de la thermodynamique, la machine supplante le corps de l'homme, c'est son intelligence qui se voit remplacée par celle de sa création au XXe siècle avec les sciences de l'information.

Les Humanités: entre sciences et numérique

C'est un lieu commun d'identifier les premiers débuts de ce qu'on a convenu de désigner Humanités numériques (ou digitales...) avec les travaux de Roberto Busa. Celui-ci a permis l'écriture d'une histoire intellectuelle et institutionnelle traversant les frontières et les évolutions de l'informatique (Humanities computing) et leurs réceptions au sein des Sciences humaines et sociales. Mais est-ce vraiment le cas? Ou bien faudrait-il re-visiter les textes fondateurs de l'informatique (A. Turing. J. von Neumann et N.

7 éléments trouvés