La recherche de l'OIC offre de nouvelles options!

Le moteur de recherche de l'OIC affiche des contenus tirés à la fois du site de l'OIC et des sites qui lui sont affiliés. Les résultats affichés seront ceux des contenus en provenance des sites de la famille de l'OIC. Il est possible de préciser la recherche à partir des facettes listées à gauche de l'écran.

Résultats de la recherche

Résultats de la recherche

My Immortal: rapports de pouvoirs et enseignements auprès de l’être éternel dans la fantasy jeunesse

Depuis le Edward Cullen de Twilight, il est devenu un classique que l’héroïne des fictions jeune adulte s’entiche d’un garçon d’une espèce surnaturelle. Qu’il soit vampire, elfe ou d’origine angélique, celui-ci possède une caractéristique somme toute invariable: il a une longévité infinie.

Transmission, greffe et rite de passage dans «Noggin» (2014), de John Corey Whaley

Que ce soit par le truchement du symbole, ou dans la matérialité de son exécution, la greffe est un thème privilégié pour approfondir le thème de la transmission. Surtout quand la chirurgie implique plus d’un organisme, comme dans l’allogreffe qui exige le transfert de tissus ou d’organes d’un corps à un autre, ou comme la xénogreffe, quand le donneur et le receveur appartiennent à des espèces biologiques différentes. Il y a tout lieu, alors, de se demander ce qui passe grâce à la chirurgie.

Image corporelle et poids: les grosses questions de l’adolescence

Au cours de cette communication, il s’agira de questionner la représentation du corps gros dans littérature contemporaine pour adolescents afin de comprendre les modèles qu’on transmet aux jeunes lecteurs. Bien souvent, le corps gros est présenté comme une problématique qu’on doit enrayer coûte que coûte. Dans un nombre consternant de romans –on parle ici de littérature pour adolescents, mais aussi de littérature pour adultes– la maturité et la grosseur sont complètement incompatibles. Le poids excédentaire devient symbole d’une faute morale.

Silhouettes absurdes: le corps enfant et le renouveau de la transgression vampirique dans «Entretien avec un vampire» et «Laisse-moi entrer»

Autrefois figure transgressive par excellence, le vampire est de plus en plus victime de sa très grande popularité. En effet, il est passé de créature répugnante s’apparentant à l’archétype de la goule, comme dans le cas du strigoi des légendes roumaines, à un être immortel des plus raffinés malgré sa cruauté et l’immondice de son mode de vie avec Dracula. Depuis le roman de Stoker, le vampire ne cesse de faire partie de la culture populaire et fait l’objet d’innombrables manifestations artistiques.

Les hommes maigres sont de rudes hommes. Étude du jeune homme dans «Le ventre de Paris» d'Émile Zola

«Ma présentation vise à cerner un échantillon du jeune homme, non pas pour en proposer une définition exhaustive, mais bien pour en tracer l’esquisse, la forme, à partir du roman Le ventre de Paris d’Émile Zola, publié en 1873. C’est un texte qui reprend le thème assez présent au XIXe, un siècle marqué par les révoltes et les naissances de revendications sociales et l’idéalisme révolutionnaire.

Le pied mal chaussé de la «mendiante rousse» baudelairienne: lieu d'une articulation dialogique entre conte et poésie

On retrouve dans les tableaux parisiens un flâneur trébuchant sur les mots comme sur les pavés et rencontrant des porteurs de béquilles, un cygne qui de ses pieds palmés frotte le pavé sec, un squelette laboureur aux pieds sanglants et nus, un quadrupède infirme aux pas maladroits, une coquette aux pieds secs que pince un soulier pomponné, joli comme une fleur, et - enfin - une passante qui déambule avec une jambe de statue.

10 éléments trouvés