La recherche de l'OIC offre de nouvelles options!

Le moteur de recherche de l'OIC affiche des contenus tirés à la fois du site de l'OIC et des sites qui lui sont affiliés. Les résultats affichés seront ceux des contenus en provenance des sites de la famille de l'OIC. Il est possible de préciser la recherche à partir des facettes listées à gauche de l'écran.

Résultats de la recherche

Résultats de la recherche

Au prisme de l'excès: les imaginaires radicaux de la communauté (fantastique, épouvante, science-fiction)

Les enfants sauvages sont un groupe qui vit dans le bush australien. Les plus âgés mènent les plus jeunes comme dans la villégiature insulaire inventée par Jules Verne dans Deux ans de vacances, mais sans la violence régressive du roman de Golding, Sa majesté des mouches. Les enfants sauvages ne sont pas ceux qui suivent Peter Pan dans le roman de Barry, ils ne refusent pas de grandir, mais attendent un messie capable de les guider vers ce qu'ils nomment le post-futur, la vie possible après la catastrophe que le futur leur a déjà amené.

Une communauté d'écriture? L'institution littéraire de la contre-culture

«Rien ne semble plus à l'ordre du jour qu'une pensée de la communauté. Rien n'est plus exigé, réclamé, annoncé par une conjoncture qui allie au sein d'une seule même époque la faillite des communismes à la misère des nouveaux individualismes. Rien pourtant n'est à ce point éloigné, reporté, renvoyé à un autre temps encore à venir, un horizon lointain et indéchiffrable.» (Roberto Esposito, Communitas)

Le Théâtre du Soleil ou la communauté incarnée

Le Théâtre du Soleil a aujourd'hui 50 ans. Depuis l'établissement de ses statuts de société ouvrière, de coopérative ouvrière de production, au milieu des années 1960, la troupe conduite par Ariane Mnouchkine est restée fidèle aux idéaux qui avaient présidé à sa fondation, ce qui lui a valu d'être saluée récemment, pour ce cinquantenaire, comme une utopie durable et flamboyante par Le Monde du 23 avril 2014.

Lire le malheur des corps et la fragilité de la bonté: une rencontre forcée entre Martha C. Nussbaum et Jacques Rancière

Il y a en théorie littéraire un intérêt certain pour la question du souci d'autrui, dont on affirme l'importance de la parole et de l'expérience. Jacques Rancière propose que l'écriture, en permettant cette attention particulière à la complexité d'existences qui autrement nous échappent, est un acte politique susceptible d'entretenir la souplesse, mais aussi la justesse de nos perceptions. De son côté, la philosophe américaine Martha C. Nussbaum réfléchit aussi à l'expérience intersubjective permise par la littérature, en nourrissant toutefois ses réflexions de l'éthique d'Aristote.

5 éléments trouvés