La recherche de l'OIC offre de nouvelles options!

Le moteur de recherche de l'OIC affiche des contenus tirés à la fois du site de l'OIC et des sites qui lui sont affiliés. Les résultats affichés seront ceux des contenus en provenance des sites de la famille de l'OIC. Il est possible de préciser la recherche à partir des facettes listées à gauche de l'écran.

Résultats de la recherche

Résultats de la recherche

Conférence

Université du Québec à Montréal

«Jeunes hommes» croqués de Daumier à Gavarni: charges comiques, types sociologiques ou creusets narratifs?

Thérenty, Marie-Ève
Thérenty se penche sur la représentation du jeune homme dans les caricatures de Daumier et Gavari, en plus de soulever la logique transmédiatique de cette figure qui est représentée dans divers médias: les caricatures, leurs légendes ainsi que les romans de l'époque.
Boulanger, Éric

La posture de la honte: représentation du jeune homme dans «La débâcle» d’Émile Zola

En cette époque de décadence où technique et science semblent contraindre le combattant à adopter la posture de la honte telle que le suggère Pierre Drieu La Rochelle, nous sommes en droit de nous demander si l’armée représente toujours un lieu où le jeune garçon peut faire l’apprentissage de la masculinité et exprimer sa virilité

La promenade à l'envers sur l'âne. Une pratique coutumière, un motif folklorique, une scène de littérature de jeunesse

Le point de départ de cette réflexion est la découverte assez inattendue d'une illustration et d'un court texte rendant compte d'une pratique coutumière de genre charivarique dans un roman pour la jeunesse du XIXe siècle. Paru en 1868 chez Hachette dans la bibliothèque rose, «Diloy le chemineau» de la comtesse de Ségur donne à voir et à lire aux jeunes lecteurs une promenade à l'envers sur un âne ou asouade, scène rituellement organisée pour stigmatiser les maris battus par leurs femmes.

Les lecteurs orphelins: paternité, littérature et identité virile dans «La Confession d'un enfant du siècle» et «Louis Lambert»

«Dans le cadre de ma communication, je me pencherai sur Louis Lambert de Balzac, paru en 1832, et sur La Confession d'un enfant du siècle, paru en 1836.

J'ai choisi la figure du lecteur orphelin parce que je crois -et ces deux œuvres le démontrent bien- que les lecteurs orphelins éprouvent directement la question de la virilité. J'aimerais montrer comment ces œuvres se prononcent sur le caractère proprement narratif du mythe de la virilité.»

J. W. von Goethe et la malédiction du désir

«Je vais essentiellement vous parler d'un épisode qui est raconté dans Poésie et Vérité, les mémoires de Goethe. Dans ces mémoires -avant l'épisode dont je vais parler- dans les souvenirs d'enfance de Goethe, on retrouve le souvenir d'un rêve d'enfant qui ouvre un conte pour jeunes garçons que Goethe intitule Le Nouveau Pâris. C'est un conte qui s'inscrit après coup dans la lignée des contes de Goethe dont La Nouvelle Mélusine, un autre conte que Goethe a imaginé plus tard à la suite de ses aventures amoureuses avec Frédérique Brion.

L’ours dans les contes

Dans un premier temps, nous observerons les représentations de l’ours, animal bien de chez nous, dans les contes québécois et amérindiens, tant de tradition orale que littéraire. À travers une sélection de textes, nous présenterons cet animal avec lequel l’humain entretien un rapport amour/haine. Bête sauvage à la morphologie impressionnante, l’ours effraie et fascine à la fois. Dans les contes, l’ours peut devenir un héros réaliste, sacré, merveilleux, mythique, anthropomorphisé à divers degrés… selon les cultures et les époques.

Le corps éprouvé et résistant dans les fictions dystopiques pour adolescents: le cas de Katniss de «The Hunger Games» et Tris de «Divergent»

«Les personnages de Katniss et de Tris, des séries littéraires et cinématographiques The Hunger Games de Suzanne Collins et Divergent de Veronica Roth, sont deux exemples de ces héroïnes guerrières et populaires qui incarnent des corps rebelles. Autant comme personnages que dans les représentations, la dystopie incarnerait donc cette rébellion face à l’ordre établi, comme le mentionne Amanda Craig: “All good dystopian novel are driven by the will to resist conformity”.

«Le regard qui s'allonge, ou la vision à distance»: formes et enjeux de l'illustration dans l'anticipation scientifique pour la jeunesse

Il n’est ni aléatoire, ni anodin, que la culture de l’anticipation qui se déploie alors, avec sa poétique structurante et ses motifs obsessionnels, soit l’exacte contemporaine de la révolution du regard qui a la même époque renouvelle le paradigme de la caméra obscura qui avait prévalu jusque-là. Une autre conception de l’humain se met en place, substituant au modèle cartésien une théorie relativiste du sujet, à la fois décentrée et incarnée, où la subjectivité devient première dans l’appréhension et la restitution du réel.

Pages

36 éléments trouvés