Université du Québec à Montréal

Imaginaire et transcendance

Cahiers Figura
Année de parution:
2003
N° de la publication:
8

La transcendance participe de la possibilité même du sujet. Elle est inhérente à ce qui le constitue en tant qu'il est traversé par le sens, qu'il parle, agit, participe au théâtre intime et politique des représentations; alors la scène n'est possible comme scène qu'à partir du moment où l'Autre la regarde, bref où le sens tient à même l'espace qui le fait naître. De sorte que ce n'est surtout pas la transcendance qui est imaginaire, mais l'imaginaire qui est transcendance dès lors qu'il devient l'occasion pour l'être parlant de reconnaître la coupure, la séparation qui le fonde. C'est en ce sens que l'humain se tient dans le drame de son désir.

Suite en format pdf.

Fichier attachéTaille
cf8-complet.pdf23.01 Mo
Pour citer ce document:
Cliche, Anne Élaine, Stéphane Inkel et Alexis Lussier (dir.). 2003. Imaginaire et transcendance. Cahier Figura. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/publications/imaginaire-et-transcendance>. Consulté le 16 décembre 2017. Publication originale : (2003. Montréal : Figura, Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire, coll. Figura, vol. 8, 153 p.).
Lévy, Marc-Léopold

L'âme et le kamikaze

Pour un sujet, le fait que quelque chose le concernant, qui le dépasse et l'excède, vaille plus que lui-même, puisqu'il peut pour cela aller jusqu'à donner sa vie, ne va pas sans interroger le psychanalyste. Ce dépassement s'appelle transcendance et dans le registre des passions se nomme amour.
Lussier, Alexis

L'Autre du miroir

Un texte d'Isaac Jogues sera commenté sous un certain angle: celui de la détermination d'un regard qui fonctionne comme miroir et adresse: une destination de l'image qui vient au corps pour en dire l'incarnation.
Jalbert, Emmanuelle

La tentation du désir: une lecture de «La Tentation de saint Antoine» de Gustave Flaubert

L'acte d'énonciation s'accomplit parfois au risque et même dans la crainte de dériver, de se perdre. Cette inquiétude se justifie d'ailleurs de l'écart qui est la condition même de la parole, le «parlêtre» se reconnaissant sujet d'une langue, d'une parole, d'un désir, comme d'une nécessité en partie étrangère dont la détermination le dépasse.
Aires de recherche:
Champs disciplinaires:
Classification