Articles des chercheurs

Bérard, Cassie
À la différence du dialogisme présenté par Mikhaïl Bakhtine, où l’auteur s’efface derrière la parole des personnages, l’auteur-constructeur témoigne de sa forte présence, de son autorité narrative, grâce à une manipulation notable des éléments constitutifs du récit. Or, bien que Krysinski signale une tendance romanesque, cette disposition à la construction narrative n’épargne pas le genre du recueil de nouvelles.
Articles des chercheurs

Université du Québec à Montréal

Ces récits autogénérés: stratégies paratextuelles pour un brouillage de l'origine

Bélanger, David
Bérard, Cassie
Lorsque Choderlos de Laclos affirme en «Préface du rédacteur» de ses Liaisons dangereuses qu’il n’agit qu’en manière de transmetteur de lettres authentiques dont il offre l’édition, soulignant, pour que tout soit bien clair, que sa «mission ne s’étend pas plus loin», il place son oeuvre sous les auspices du topique du «manuscrit trouvé».
Articles des chercheurs

Université du Québec à Montréal

Vraie fiction et faux documents: notes éparses sur l'assassinat de Bill Gates

Archibald, Samuel
La fiction est donc produite sans intention de duper et reçue au sein d’une pratique éditoriale et sociale où elle est mise en contexte et reconnue pour ce qu’elle est, ne serait-ce qu’à travers les différents dispositifs éditoriaux que Genette regroupait sous le terme de paratexte (1987): la mention «Roman» sur la couverture d’un livre, par exemple, me place immédiatement, lecteur, dans une réceptivité particulière qui est la conditio sine qua non d’un exercice sain de la fiction.
Articles des chercheurs

Université du Québec à Montréal

Le récit en jeu. Narrativité et interactivité

Archibald, Samuel
Gervais, Bertrand
Le récit a subi deux importantes transformations au siècle dernier. La première a été d’ordre esthétique. En littérature, du Nouveau Roman au postmodernisme américain, le récit a cessé d’être une structure opérationnelle et sous-jacente pour devenir l’enjeu d’un questionnement ontologique, l’objet d’une «déconstruction».
Articles des chercheurs

Université du Québec à Montréal

«Serial Killings»: l'omniprésence invisible

Archibald, Samuel
Le tueur en série est peu présent dans les jeux vidéo d’action, pourtant prompts à s’approprier les grandes figures de la fiction populaire. Cela peut s’expliquer facilement: l’antagoniste évasif qu’est le psychopathe meurtrier ne sollicite pas à lui seul les actions diversifiées nécessaires pour fonder une bonne jouabilité.
Articles des chercheurs

Université du Québec à Montréal

Le grand nulle part: Le futurisme de l'instant. «Stop-Eject» de Paul Virilio

Archibald, Samuel
Aborder les galettes contemporaines de ces représentants d’une importante pensée française de la post, hyper ou sur/modernité peut s’avérer déchirant pour le commentateur, qui a été jadis attentif aux essais marquants de Virilio, comme «Vitesse et Politique» ou «L’Art du moteur» parce que, souvent, on a l’impression que l’espace critique ouvert aujourd’hui est de plus en plus étroit.
Articles des chercheurs

Université du Québec à Montréal

Le néoterroir et moi

Archibald, Samuel
Le néoterroir en littérature s’inscrit pour moi au carrefour de trois tendances: une démontréalisation marqué de la littérature québécoise; la revitalisation d'une certaine forme de lyrisme tellurique; et un intérêt renouvelé pour l'oralité et la langue vernaculaire.
Articles des chercheurs

Université du Québec à Montréal

La Tchén'ssâ, les régions et moi: entretien de Samuel Mercier avec Samuel Archibald

Archibald, Samuel
Mercier, Samuel
À mon sens, la postérité minute de la Tchén’ssâ tient à la fois à cette ironie et à une certaine justesse. Melançon a nommé une mouvance déjà notée souvent à l’époque et l’a fait avec assez d’humour pour que quelques-uns des écrivains visés aient envie de s’amuser avec l’appellation.
Articles des chercheurs

Université du Québec à Montréal

Mallarmé pour comprendre le siècle

Hamel, Jean-François
«Le 14 juin 1940, quand l’on vit les régiments allemands occuper Paris, quelques-uns des hommes qui étaient restés, par attachement à la ville, par devoir, ou par humeur sédentaire, cherchèrent à quel opium ils demanderaient l’atténuation, sans doute illusoire, de leur douleur. Nous choisîmes d’étudier une existence que nul n’avait encore entrepris de conter et où l’on trouve, pour se réconcilier avec la vie et certains prestiges français, d’extraordinaires vertus.»
Hamel, Jean-François
Les contemporanéistes ont tour à tour diagnostiqué le déclin de la figure classique de l’intellectuel apparue lors de l’Affaire Dreyfus, la disparition des avant-gardes à la fois littéraires et politiques auxquelles la Grande Guerre et la Révolution d’Octobre avaient donné naissance et que les années soixante avaient vu resurgir, enfin l’épuisement de la théorie et de la pratique de la littérature engagée telle que Sartre l’avait imposée à la Libération.

Pages