Imaginaires de la vie littéraire

 

Dans la cadre de la journée d'étude du GREMLIN (Groupe de recherche sur les médiations littéraires et les institutions), intitulée Figurations du personnel littéraire: quels bilans? le 6 avril dernier, s'est déroulée la table ronde «Imaginaires de la vie littéraire. Retours sur un projet collectif», animée par Anthony Glinoer et rassemblant plusieurs chercheur.e.s.

 

*  *  *  Cliquez ici pour accéder à l'archive vidéo de cette rencontre.  *  *  *

 

Le Gremlin situe ses travaux dans le cadre des approches sociales du littéraire dans un esprit d'ouverture à l'égard de la diversité de ces approches (sociopoétiques, sociologiques, sociocritiques, socio-économiques, anthropologiques, etc.).

Refusant les dichotomies dans lesquelles s'enferment souvent les études littéraires (le texte vs. la société ; le singulier vs. le collectif ; la grande littérature vs. la littérature de masse ; le contemporain vs. l'historique), le Gremlin entend porter son attention sur les lieux, les objets, les processus, les figures intermédiaires. Il s'intéresse à ce qui se produit entre les mots et les choses, entre le littéraire et le social parce qu'il postule qu'il n'y a pas là des entités autonomes.