Université du Québec à Montréal

Colloque «Mutations et inquiétudes: art, littérature et science à la croisée des 
chemins» - le 28 avril 2011

13 sur 22

Les questions éthiques ne sont pas neuves en science, mais nous assistons à
 une accélération, depuis une décennie ou deux, de mutations scientifiques
 qui provoquent crises et malaises. On le voit à travers les développements
 de la génétique notamment, mais aussi dans les débats sur le nucléaire, le
 pouvoir des grandes industries pharmaceutiques, etc.

 Ce contexte singulier a un effet sur l¹imaginaire contemporain. De quelle 
manière art et littérature investissent-ils la science, dans un monde où
 celle-ci est souvent associée aux pires catastrophismes? Comment sciences et
 nouvelles technologies alimentent-elles la réflexion des artistes et des 
écrivains contemporains? Est-ce que les récents développements de la science
 engendrent de nouvelles formes de savoir dans le monde de l¹art et des 
lettres, et si oui comment? Ce sont là quelques-unes des questions que ce 
colloque abordera.

 

Figura. 2011. «Colloque Mutations et inquiétudes»
Crédit:
Figura

Figura. 2011. «Colloque Mutations et inquiétudes» [Affiche]

9h15   Accueil 
9h30   Mot d’introduction de Jean-François Chassay

Remodelage de l’humain : un remodelage du langage?
Président de séance : Sylvain David, Études françaises, Université Concordia.

9h40 Louis Lefebvre,  Département de biologie, Université McGill
« Science et littérature : où est  la vérité, où est la fiction? »

10h20 Stéphanie Chifflet, FIGURA, Université du Québec à Montréal   
« La fabrique de l'humain dans le théâtre francophone contemporain : l'évolution en scène et en question »

Pause

11h10 Tony Thorström, L’institution des langues modernes, Université d'Uppsala, Suède
« Le post-humain dans un monde post-apocalyptique : questionnements antagonistes au prisme du roman Le Goût de l’Immortalité de Catherine Dufour ».

11h50 Alexandre Klein, Département de Philosophie/ Archives H. Poincaré UMR 7117 CNRS/ Nancy Université, France
« Transhumanisme scientifique et transgression identitaire »

12h30 Lunch

Figurer la mutation : de l’imprévisibilité à la manipulation
Présidente de séance : Véronique Cnockaert, Département d’études littéraires, Université du Québec à Montréal

14h00 Carolina Ferrer, Département d’études littéraires, Université du Québec à Montréal
« La théorie du chaos  au grand écran : des métaphores cinématographiques aux glissements analogiques »

14h40 Elaine Després, Département d’études littéraires, Université du Québec à Montréal
« Métamorphoses biologiques et dédoublements cybernétiques dans la Tétralogie du Monstre d'Enki Bilal »

15h20 Marianne Cloutier, Département d’histoire de l’art, Université du Québec à Montréal
« Du fait scientifique à l’imaginaire : histoire d’une lignée cellulaire »

Pause

16h15
Conférence de clôture
Antoine Robitaille, Journaliste au Devoir et essayiste
« Le trans- et le posthumanisme, nouvelles religions ou vieilles idéologies ? »

28 avril 2011

, Université du Québec à Montréal,
Pavillon Judith Jasmin,  Local J-4225

Entrée Libre

Organisateurs : Jean-François Chassay, Marianne Cloutier et Stéphanie Chifflet

Classification

Ajouter un commentaire