Journée d'étude
Université du Québec à Montréal
RADICAL

Violence, érotisme et littérature: L'écriture du corps brutalisé dans l'imaginaire littéraire contemporain

Vendredi 8 Novembre 2013

La mise en lumière, par Gilles Deleuze, des différences formelles entre les oeuvres de Sacher-Masoch et de Sade, témoigne de l'étroite relation entre la construction du fantasme érotique et sa transposition littéraire. Chez Sacher-Masoch, les caractéristiques psychologiques propres au masochisme se traduisent par l'emploi de procédés stylistiques - suspens, lenteur, descriptions en «tableaux» - qui amplifient l'immersion du lecteur dans l'univers charnel de la soumission et de la douleur, tandis que la brutalité de la poétique de Sade contribue à la violence de l'érotisme subversif qu'il dépeint dans ses romans. Chez ces deux auteurs, l'espace du corps et de la pulsion s'étend à l'espace littéraire de telle sorte que les singularités de la perversion mise en scène se déploient non seulement dans la trame narrative des oeuvres, mais également à travers nombre de caractéristiques formelles spécifiques. Aiguillé par cette relation entre le plaisir du corps violenté et les caractéristiques formelles du texte le racontant, ce colloque souhaite interroger l'espace de l'érotisme cruel dans l'imaginaire littéraire contemporain.

Comment se construit le rapport entre perversion sexuelle et forme narrative? L'écriture de la violence érotique est-elle encadrée par des codes formels précis? Quels procédés littéraires sont mis en place pour entraîner le lecteur dans un univers érotique cruel? Quelles caractéristiques définissent l'imaginaire contemporain de la perversion? Les personnages y sont-ils bourreaux? Victimes? Quel espace accorde-t-on à la jouissance née de la violence? Celle-ci est-elle honteuse, banalisée, valorisée? Y a-t-il une différence entre l'écriture de la violence érotique au féminin et au masculin? La brutalité sexuelle est-elle perçue différemment solon le genre de la personne qui l'écrit?

Cette journée d'étude cherche à cerner l'imagianire littéraire contmeporain du corps brutalisé en questionnant l'espace et les enjeux de la violence érotique, depuis l'angle de la théorie et de la création littéraires.

Pour citer ce document:
Boisclair, Isabelle, Martine Delvaux, Jean-Simon Desrochers, Jean-Michel Devésa, Antonio Dominguez Leiva, Catherine Dussault Frenette, Valérie Lebrun, Véronique Marcotte, Lori Saint-Martin et Audrée Wilhelmy, (org.). 2013. Violence, érotisme et littérature: L'écriture du corps brutalisé dans l'imaginaire littéraire contemporain. Journée d’étude organisée par Figura, Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 8 novembre 2013. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/evenements/violence-erotisme-et-litterature-lecriture-du-corps-brutalise-dans-limaginaire-litteraire>. Consulté le 18 août 2017.