Conférences

Conférence

Université du Québec à Montréal

Libérez les crayons!

Plantu
Programme de recherche RADICAL
Le caricaturiste Plantu a donné, le 20 janvier 2016, une conférence intitulée «Libérez les crayons!». Cet événement a été organisé avec la participation du centre de recherche Figura, du programme de recherche RADICAL et de la Cinémathèque québécoise.
Conférence

Université du Québec à Montréal

Une approche sociocritique du numérique en éducation: fondements et perspectives

Collin, Simon
L'approche sociocritique du numérique en éducation est une approche récente qui a davantage été réfléchie dans les pays anglo-saxons. Elle en est a un stade de développement initial au niveau de l'espace francophone.
Conférence

Université du Québec à Montréal

Rapports contemporains entre images et corps: interrogations par l'art vidéo

Beyrouthy, Damien
Dans sa conférence, Damien Beyrouthy donne un aperçu de son travail de thèse, notamment en présentant un outil théorique qu'il développé, l'oscillation ouvrante, et des applications rendues possibles pour l'interrogation des rapports contemporains entre corps et image.
Conférence

Université du Québec à Montréal

re: génération

Carpenter, J.R.
Une histoire de la génération textuelle aléatoire, du Moyen âge aux oeuvres hypermédiatiques de J.R. Carpenter, en passant par Alan Turing et Christopher Strachey.
Conférence

Université Concordia

Pratiques et contraintes de la traduction littéraire au Canada

Martinez, Rachel
Dans le cadre du cycle de conférences en traductologie et avec la collaboration du Département d'études françaises de l'Université Concordia, Rachel Martinez a prononcé, le 20 octobre 2015, une conférence intitulée «Pratiques et contraintes de la traduction littéraire au Canada».
Conférence

Université du Québec à Montréal

Désirs de disparaître. Une traversée du roman français contemporain

Rabaté, Dominique
«Qui dira la joie qu’on éprouve à disparaître, à faire faux bond, à se soustraire, à tout laisser derrière soi, et à se fondre dans le paysage? Ces lignes de Christian Garcin dans Selon Vincent disent bien la force d’attraction impérieuse et romanesque d’un désir de disparaître.»

Pages