Journée d'étude
Université du Québec à Montréal

Artisans du désastre: figures et formes de la destruction dans le roman français et québécois contemporains

Mardi 26 Avril 2016

Présentation de la journée d'étude

Le 26 avril 2016 a eu lieu, à l'Université du Québec à Montréal, une journée d'étude, organisée par Jean-François Chassay et Marie-Hélène Voyer, intitulée «Artisans du désastre: figures et formes de la destruction dans le roman français et québécois contemporains».

Le désastre peut-il être conçu comme une œuvre? Cette posture peut sembler quelque peu paradoxale et cynique, mais on peut, à tout le moins, concevoir le désastre comme une fabrique. Le désastre nécessite aussi des vertus de patience, d'insoumission, d'acharnement et de discrétion pour le fomenter, le fabriquer et le construire.

Cette journée d'étude se propose de réfléchir à cette question à partir de trois axes; les formes du désastre; ses temps ou le rapport au temps que supposent le désastre et sa fomentation; et ses sujets, les artisans qui le mettent en œuvre.

 

Programme de la journée d'étude

Formes du désastre

Marie-Hélène Voyer (Figura-UQAM). «Miniaturisation, renversement, changements d’échelle: la destruction comme dispositif narratif dans la littérature contemporaine»

Olivier Parenteau (Cégep de Saint-Laurent / Figura-UQAM). «La dévastation en dentelles: destruction et raffinement narratif dans l'œuvre d'Echenoz»

Elaine Després (Université de Montréal). «La fabrique collective d’un désastre climatique: Aqua de Jean-Marc Ligny»

Jean-François Chassay (Figura-UQAM). «Un désastre qui n’en finit plus: Achab et Moby Dick, deuxième round».

 

Temps, mémoires du désastre

Étienne Beaulieu (Cégep de Drummondville). «Vivre et détruire: recyclage de l’insignifiant dans les Carnets de notes de Pierre Bergounioux»

Christine Otis (CRILCQ-Université Laval). «Incendie au musée: refus du passé, répudiation de l’œuvre et destruction des preuves dans Auguste fulminant et L’Obomsawin»

Marion Kühn (CRILCQ-Université Laval). «Commémorer par le feu. La restitution d’incendies historiques de Québec dans Les fossoyeurs d’André Lamontagne»

 

Sujets du désastre

Raphaëlle Guillois-Cardinal (Figura-UQAC). «Vivre derrière les murs ou comment échafauder son autodestruction»

Martin Hervé (Chercheur indépendant). «Après elle, le déluge»

Entretien entre Pierre Luc Landry (Collège Militaire Royal du Canada, Éditions La mèche) et Catherine d’Anjou (Université Laval, auteure du roman Le plan paru aux éditions la Mèche)

 

Organisation de la journée d'étude

Jean-François Chassay est chercheur régulier à FIGURA, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire. Professeur au Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal depuis 1991, Jean-François Chassay a publié une vingtaine de livres (romans, essais, anthologies, actes de colloque). En 2002, il remportait le Grand prix d’excellence en recherche décerné par le réseau de l’Université du Québec. Il a été membre de la rédaction puis codirecteur de Spirale (1984-1992), puis directeur (1998-2001) de Voix et Images. Il a tenu régulièrement, de 1986 à 2004, des chroniques littéraires à la radio de Radio-Canada (En toutes lettres, Fictions, Littérature actuelle, Le temps perdu, Paysages littéraires, midi culture, Indicatif présent…) et récemment à Plus on est de fous, plus on lit. Dernier ouvrage publié: Au cœur du sujet. Imaginaire du gène (Montréal, Le Quartanier, 2013).

Marie-Hélène Voyer est étudiante de niveau postdoctoral au département d'études littéraires de l'UQAM. Son projet de recherche s’intituleIncendiaires et désaxés, figures du personnage séditieux et poétique de la destruction dans le roman français et québécois contemporain. On peut notamment lire ses publications dans les revues Temps zéro et L’esprit créateur. Elle a aussi participé au collectif de Nicole Brossard, L’inédit des sens.

 

Pour citer ce document:
Chassay, Jean-François et Marie-Hélène Voyer, (org.). 2016. Artisans du désastre: figures et formes de la destruction dans le roman français et québécois contemporains. Journée d’étude organisée par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 26 avril 2016. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/evenements/artisans-du-desastre-figures-et-formes-de-la-destruction-dans-le-roman-francais-et>. Consulté le 23 octobre 2017.