Conférence
Université du Québec à Montréal

Une littérature Antigone: écrire pour enterrer ses morts

Watthee-Delmotte, Myriam
Jeudi 24 Avril 2014, 09:00

Présentation de la conférence

Dans le cadre du colloque international de Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire, intitulé «L'imaginaire contemporain. Figures, mythes et images», Myriam Watthee-Delmotte a prononcé, le 24 avril 2014, une conférence plénière ayant pour titre «Une littérature Antigone: écrire pour enterrer ses morts».

Au fondement anthropologique, l’homme est le seul être vivant qui enterre ses morts. Au fondement de toutes les cultures, la littérature participe aux rites funéraires et à l’élaboration du deuil. Quelles spécificités le monde actuel présente-t-il à cet égard? En quoi la littérature contemporaine, marquée par la mort au point qu’on a pu considérer que le thème de la perte était sa «fondation négative» (Rabaté), témoigne-t-elle d’un imaginaire particulier lié à des mutations survenues dans l’expérience et le sens de la mort? Quelles modalités d’expression nouvelles du deuil met-elle en œuvre, en regard des forces mêmes du monde des vivants auquel elle s’adresse?

Comme Antigone, la littérature enterre ses morts dans des conditions de désarroi, d’urgence, d’amour, et en bonne intuition de la dynamique des rites, car elle n’est pas amnésique sur ce qui est essentiel. Elle vient éclairer de biais des manques sociétaux en leur apportant sa réponse sur le plan des imaginaires. C’est ainsi qu’elle occupe un rôle incontournable, contrairement à ce que les Créons du monde utilitariste qui la condamnent voudraient faire croire. (Archives)

Conférencière invitée

Myriam Watthee-Delmotte est Directrice de recherches du Fonds National de la Recherche Scientifique belge, Professeur à l’Université catholique de Louvain, où elle a fondé le Centre de Recherche sur l’Imaginaire, et Membre de l’Académie royale de Belgique. Elle est la Directrice scientifique du Fonds Henry Bauchau créé à Louvain-la-Neuve à l’initiative de l’écrivain. Elle développe une approche anthropologique et sémiologique des représentations culturelles. Ses travaux portent sur la littérature contemporaine en tant que vecteur de sacralisation (écritures et postures auctoriales). Son ouvrage Littérature et ritualité. Enjeux du rite dans la littérature française contemporaine (2010) a obtenu le Prix Vossaert.

 

Pour citer ce document:
Watthee-Delmotte, Myriam. 2014. Une littérature Antigone: écrire pour enterrer ses morts. Conférence organisée par Figura, Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 24 avril 2014. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/conferences/une-litterature-antigone-ecrire-pour-enterrer-ses-morts>. Consulté le 21 septembre 2017.
Période historique:
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Courants artistiques:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Classification