Conférence
Université du Québec à Montréal

Le malheur comme signe d’humanité dans «Adieu» d’Honoré de Balzac

Goulet, Alizée
Vendredi 13 Mars 2020

 

Présentation de la conférence

Le malheur occupe chacune des pages de la nouvelle «Adieu», signée par Honoré de Balzac en 1830. Dans sa communication, Alizée Goulet analyse les conséquences symboliques et poétiques liées au motif du malheur dans l’écriture balzacienne.

Cette communication devait être présentée le 13 mars 2020 dans le cadre du Speed colloque en littérature du comité étudiant Figura de l'UQAC, intitulé Malheurs.

Image: Musée nation de Poznan, Janvier Suchodolski, Napoléon traversant la Bérézina, Huile sur toile, 1866.

 

Audio de la conférence

Conférencière invitée

Alizée Goulet est présentement étudiante au doctorat en études littéraires à l'UQAM. Elle écrit des nouvelles et de la poésie dans plusieurs revues de création littéraire québécoises telles que Moebius, NYX, Le Pied, Saturne, l’Artichaut et Lieu Commun. En juin 2019 est paru Nous habitons l’inquiétude chez l’Instant Même, un recueil de nouvelles collectif auquel elle a contribué avec le texte Derrière l’aquarium.

 

Pour citer ce document:
Goulet, Alizée. 2020. Le malheur comme signe d’humanité dans «Adieu» d’Honoré de Balzac. Conférence organisée par Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire/UQAC. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/conferences/le-malheur-comme-signe-dhumanite-dans-adieu-dhonore-de-balzac>. Consulté le 5 août 2020.
Aires de recherche:
Période historique:
Contexte géographique:
Champs disciplinaires:
Problématiques:
Objets et pratiques culturelles:
Classification