Conférence
Université du Québec à Montréal

Brouhaha: enquête sur le nom contemporain

Ruffel, Lionel
Vendredi 25 Avril 2014, 09:00

Présentation de la conférence

Dans le cadre du colloque international de Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire, intitulé «L'imaginaire contemporain. Figures, mythes et images», Lionel Ruffel a prononcé, le 25 avril 2014, une conférence plénière ayant pour titre «Brouhaha: enquête sur le nom contemporain».

Entre 2004 et 2012, la question «Qu’est-ce que le contemporain?» est subitement devenue une des plus récurrentes dans le champ des sciences humaines, des sciences sociales et des pratiques artistiques. De Rosario à Stanford, en passant par Paris, Bruxelles, New York, Delhi, Hong Kong, Venise ou Shanghai, elle se présente comme une enquête collective et globale si bien que le contemporain semble susciter une interrogation sans fin.

Cette série irrésolue nous dit deux choses, qui peuvent paraître contradictoires.

D’une part, elle marque la fin d’un processus de substantivation. «Contemporain» n’est plus un simple adjectif qualifiant des sujets, des objets ou une époque; un adjectif dont on a pendant longtemps moqué le manque d’épaisseur et de consistante ; il est désormais un substantif dont on questionne précisément la substance. Il dialogue ainsi avec d’autres catégories (antique, classique, moderne ou sur une autre lignée: présent, passé, futur) a priori considérées comme sérieuses, ou du moins consistantes. D’autre, part, si cette série marque la fin du processus de substantivation, il faut néanmoins remarquer que cette fin est sinon inachevable du moins inachevée. Car ce qui frappe, c’est la reprise exacte de la même formule questionnante qui signale l’échec de toute tentative de détermination univoque.

C’est pour cette raison qu’il ne peut exister de réponse définitive à la question «Qu’est-ce que le contemporain?». Il faut donc revenir à la pluralité presque infinie des usages du mot qui, seule, est véritablement significative. Une approche s’est proposée comme outil de cette pluralité, c’est l’archéologie du savoir. (Archives)

Conférencier invité

Lionel Ruffel est professeur de littérature générale et comparée à l’Université Paris 8 et membre de l’Institut Universitaire de France. Il est l’auteur de trois essais: Brouhaha, une archéologie du contemporain (à paraître), Le Dénouement (Verdier, 2005), Volodine post-exotique (Cécile Defaut, 2007); il a dirigé ou codirigé trois ouvrages collectifs: À quoi jouons-nous?, Qu’est-ce que le contemporain? (Cécile Defaut, 2008 et 2010), Volodine etc. (Classiques Garnier, 2013) et, un numéro de revue: «La littérature exposée: les écritures contemporaines hors du livre», Littérature, n°160 (4/2010). Il est par ailleurs co-directeur de la collection chaoïd aux éditions Verdier, ancien co-directeur de la revue du même nom (2000-2010) et membre fondateur du collectif «L’école de littérature».

 

Pour citer ce document:
Ruffel, Lionel. 2014. Brouhaha: enquête sur le nom contemporain. Conférence organisée par Figura, Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. Montréal, Université du Québec à Montréal, 25 avril 2014. Document audio. En ligne sur le site de l’Observatoire de l’imaginaire contemporain. <http://oic.uqam.ca/fr/conferences/brouhaha-enquete-sur-le-nom-contemporain>. Consulté le 20 novembre 2017.
Aires de recherche:
Champs disciplinaires:
Courants artistiques:
Objets et pratiques culturelles:
Figures et Imaginaire:
Classification